Woodkid, l’artiste à suivre

Vous ne connaissez pas Woodkid ? Il est temps qu’on vous le présente.

Celui qui se cache sous ce mystérieux nom est un français de 29 ans originaire de Reims répondant au nom de Yoann Lemoine . Graphiste de profession , Yoann Lemoine est un touche-à-tout : les clips sont son terrain de prédilection, mais il est aussi chanteur et bientôt réalisateur ! Il est l’auteur des deux clips « Born to die » et « Blue jeans » de Lana Del Rey, de celui de  « Take care » de Drake et Rihanna ou encore de « Teenage dream » de Katty Perry pour ne nommer que ceux-là.

Il  sort en 2011 un Ep, « Iron » dont le single « Iron » utilisé par ubisoft pour la promotion d’Assasin’s creed. Ce fut une véritable révélation. Le style est une sorte de peplum moderne mélangeant l’orgue et les violons aux percussions et au synthé, l’ambiance martiale de la chanson est poussée à son paroxysme dans le clip. Une histoire mystérieuse et des guerriers se préparant au combat, le tout en noir et blanc et bourré de slow-motions qui  donnent envie de le voir en boucle et en boucle !

Image de prévisualisation YouTube

En Décembre 2011 le chanteur annonce la sortie d’un album pour fin 2012 du nom de « The Golden age ». Oui mais voilà que, quelques mois plus tard, écrasé par la masse des projets qu’il a mis en route, la parution du fameux album est repoussée à début 2013. Toutefois pour ne pas faire trop attendre les fans,  il lance en Mai un nouvel Ep, « Run, boy, run ». Dans la veine de « Iron », le morceau, ou plutôt le clip, est l’histoire d’un jeune garçon partant au combat dans un monde imaginaire, porté par des créatures étranges. La chanson monte en puissance au fur et à mesure, jusqu’au spectaculaire final où, porté par les violons, une marrée de bâteaux apparaît de derrière la montagne à la rescousse de l’enfant. Si vous avez été attentifs vous avez remarqué que  l’enfant qui court dans « Run, boy, run » est en fait celui allongé dans l’église d’ « Iron », les deux clips sont deux parties successives d’une même histoire. Il a d’ailleurs annoncé en Octobre être entrain de tourner la suite.

Woodkid a annoncé en Mai qu’il était sur un projet de long-métrage qu’il commencerait après la sortie de son album et qui pourrait être lié à un 2ème album. Pour faire patienter avant la sortie de l’album, l’artiste a commencé une tournée dans le monde entier pour présenter « The gloden age ». Ce trailer alléchant nous emmène dans les différents décors du monde de Woodkid accompagnés de la chanson « Stabat matter ». Après son premier concert au Grand Rex les premières impressions sont positives, le chanteur tient ses promesses sur scène.

Fort de son originalité, Woodkid est de ces artistes, comme Phoenix, que l’on voit peu en France mais beaucoup à l’étranger. Son exportation lui a d’ailleurs valu d’être copié comme dans ce clip de Han Geng, véritable pastiche d’ « Iron ».

Image de prévisualisation YouTube

En bref, Woodkid est un artiste à suivre car très prometteur, original et et généreux avec son public comme il le prouve en live.On vous laisse apprécier un magnifique extrait de son concert au Grand Rex avec les morceaux « Baltimore fireflies » et « Stabat mater ».

Image de prévisualisation YouTube