Un court avant le S’hour: Ecce Hommos de Claude elKhal

  • Cinéma 
  • mardi 23 juillet 2013 à 02:34 GMT

425245_383959868298762_163752750_n

 

Ecce Hommos, ou « voici le hommos », est un titre à forte connotation biblique, puisque l’expression originale « Ecce Homo » est extraite d’une traduction latine de la bible. Dans la littérature, elle représente Jésus battu et couronné d’épines. Et là est le maillon liant le scénario au titre. Mais avant, mettons vous un peu au parfum: Ecce Hommos est un court métrage comique sur fond de drame. Il décrie le cliché, le stéréotype sous toutes leurs formes. Beyrouth, au sujet de laquelle le personnage veut faire un film, est percue par tous, inévitablement et inexorablement, comme une terre de misère, de conflits des religions, de hummus,de polygamie…etc . Comme Jésus, cette funeste couronne lui colle à jamais au front. Personne ne veut s’aventurer dans des sentiers non battus, percevoir la ville autrement que derrière ces prismes, elle qui existait déjà du temps des phéniciens, et qui ne saurait réduire à une circonstance, à un plat. Pas de quartier pour le rire, pour autre chose, quelle qu’elle soit car, enfin, il s’agit de vendre.

Ainsi, dans un moule comique, Claude Elkhal frappe d’une pierre deux oiseaux: le mythe de Beyrouth, et la production cinématographique, le mainstream qui resasse à l’infini les mêmes sujets, les mêmes visions, les mêmes aberrations. Un petit air de chez nous, et cette programmation ramadanesque, télévisée certes, mais qui n’est pas sauve de la médicorité, qui vous incite à vous demander s’il existe des marocains autres auxquels elle serait destinée et qui leur plairait, puisqu’on est unanimes à s’en indigner.

Genre : Comédie

Pays:         Liban

Sortie: 2009

Réalisateur : Claude El Khal

Durée : 5:51

Image de prévisualisation YouTube