Un court avant le S’hour : 2+2=5 de Babak Anvari

two_and_two_0

2+2=5 ! Ceux qui ont lu et apprécié – et comment ne pas le faire – le chef-d’œuvre de Georges Orwell « 1984 », ne peuvent lire cette « Fausse formule », si on peut l’appeler ainsi, sans se rappeler le roman de fiction de l’écrivain anglais, et ses riches méthodes de contrôle de la pensée collective, dont la destruction de la logique. Plus précisément, elle renvoie à l’interrogatoire de Winston Smith avec le Dr. O’brien, et le long, éblouissant mais terrifiant discours de ce dernier sur le façonnage de la réalité. Mes excuses à celles et à ceux qui n’ont pas encore lu 1984. Il est peut être temps de lire un livre incontournable du 20ème siècle.

2+2=5, est le titre choisi pour le court métrage que nous vous présentons ce soir sur Artisthick. Un film iranien produit en 2012, qui traite justement de la falsification des vérités, vraisemblablement par les « Systèmes », même les vérités les plus indéniables, comme la somme de 2 plus 2. Le lieu, le comment choisi dans le scénario : l’Ecole ! Après avoir vu le film, vous vous étonnerez peut être qu’un tel court métrage soit produit en Iran, une théocratie tout sauf proche des droits de l’homme dans leur sens universel. Le film dénonce la fabrication du consentement par la force. Mais la forme la plus dangereuse pour le détournement des opinions, reste celle qui garde le public dans son illusion de liberté.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Réalisateur : Babak Anvari

Scénario : Babak Anvari & Gavin Cullen

Acteurs : Bijan Daneshmand, Ravi Karimi, Pouyan Lotfi