Track by Track : A Head Full of Dreams de Coldplay

A Head full of Dreams, l’une des sorties les plus attendues de 2015, est désormais dans les bacs. Une tracklist qui promet un album haut en couleurs et en ondes positives, le groupe s’essayant à un style qui change un peu du domaine de prédilection de Coldplay, marqué par les célèbres Fix You ou encore The Scientist.

On a écouté pour vous, et voici ce qu’on en a pensé.

L’album débute sur les notes joyeuses et entraînantes de A Head Full of Dreams, au timbre dansant et aux paroles pleines d’espoir, qui lance un regard nouveau et optimiste sur le monde. On sent bien que le morceau, auquel participent les enfants de Chris Martin ainsi que la fille de Beyoncé, représente le nouveau regard, la nouvelle direction vers laquelle le groupe compte orienter son album.

On enchaîne avec Birds, plus sobre que le titre précédent, plus posé, dans lequel la voix de Martin se distingue clairement, mais qui ne marque pas nécessairement les esprits. Le titre fait place à LA surprise de l’année, le featuring improbable quoique magnifiquement conduit de Coldplay et Queen Bey avec le tube Hymn for the Weekend. Un morceau séducteur, adéquat pour une sortie en week end, qui contraste totalement avec le style habituel du groupe, ce qui peut partager les fans qui pourraient voir ce changement radical d’un mauvais oeil.

S’élèvent ensuite les premières notes de piano de Everglow, et là, c’est le coup de coeur direct. On retrouve enfin le style qui a propulsé Coldplay, une ballade des plus émouvantes, représentant clairement une lettre d’adieu aigre-douce, une clôture du chapitre Martin-Paltrow. En effet, quand on sait que Gwyneth Paltrow a collaboré étroitement avec son ex époux sur cette chanson, et qu’on combine ceci avec le jeu de piano émouvant et la voix plus que percutante de Chris Martin, et bien évidemment les paroles évoquant avec une claire nostalgie leur 10 ans de mariage, on en est presque aux larmes. Un effet Adèle garanti!

On retrouve par la suite Adventure of a Lifetime, qui nous sort systématiquement de cette ambiance morne de séparation avec un rythme très énergétique et très dansant. Un projet musical doté d’une joie de vivre incroyable, un tube très optimiste et un clip qui donne instantanément le sourire ; funky à souhait.

LONDON - SEPTEMBER 27: (EMBARGOED FOR PUBLICATION IN UK TABLOID NEWSPAPERS UNTIL 48 HOURS AFTER CREATE DATE AND TIME) Chris Martin of Coldplay with singer Beyonce Knowles attend the after party following the concert by Jay-Z at The Royal Albert Hall, at Movida on September 27, 2006 in London, England. (Photo by Dave M. Benett/Getty Images)

On note d’autres collaborations du groupe, d’une part sur le morceau Fun, interprété en duo avec la chanteuse suédoise Tove Lo, qui vient rapporter une touche de mélancolie nostalgie à cette atmosphère grouillante d’ondes positives installée. Une collaboration très discrète mais bienvenue, les deux voix s’entremêlant pour donner un son exquis. D’autre part, Kaleidoscope qui fait office d’interlude et où l’on peut clairement distinguer la voix du président des Etats Unis Barack Obama chantant l’Amazing Grace.

Après cette brève pause, l’on est déstabilisé par Army of One, peu profond et très actuel, qui contraste encore une fois avec l’univers Coldplay mais qui n’est pas mauvais pour autant. Vient par la suite Amazing Day, un titre très gaga, dégoulinant de bons sentiments. On a presque envie d’y croire, à ce pays de bisounours, mais le titre est tellement peu crédible qu’on a vite fait envie de zapper. On note par contre le très bon live qui nous tire un sourire instantané.

Place au deuxième interlude Colour Spectrum… Bon, un interlude ordinaire et puis voilà. Il introduit quand même le dernier morceau de l’album, Up & Up , encore un titre plein d’espoir et de bonnes intentions, et un chorus qui nous donne envie de sourire. On sait cependant, une fois arrivés à la fin, qu’on a laissé les plus beaux titres bien plus haut.

Pour conclure, un très bel album, des morceaux pour la plupart à la hauteur des attentes des fans férus du groupe, avec cette fois unique de Chris Martin dont la voix forte mais flexible n’ennuie personne.

Pour information, Coldplay jouera son nouvel album à la mi-temps du Super Bowl le 6 Février prochain… Un coup publicitaire sans équivoque !

A retenir: La version live d’Everglow, puisque la version studio est clairement overproduced.

Image de prévisualisation YouTube