The Wanton Bishops : Du blues à la sauce libanaise

The wanton bishops image

Le Liban semble avoir prit une longueur d’avance en matière de production artistique et musicale. En effet, après le rock alternatif de Maashrouu Laila, c’est le Blues déjanté des Wanton Bishops qui retient de plus en plus notre attention.

Nader Mansour et Eddy Ghossein nous viennent tout droit de la capitale libanaise Beiruth. Leur rencontre est surement l’une des plus atypiques : Alors que Ghossein en vint aux poings dans un célèbre bar de Blues à Beyrouth, Mansour décida de prendre son parti. Tous deux se firent expulsé du bar. C’est à ce moment là que le duo fit connaissance et en 2011, ils décidèrent tous les deux de fonder leur groupe : les Wanton Bishops.

“Je ne pense pas que l’on choisisse le blues, c’est le blues qui nous choisit en quelque sorte” disait Nader Mansour au Rolling Stone Middle East au téléphone.

Image de prévisualisation YouTube

A mis chemin entre le blues et le garage rock, les Wanton Bishops trouvent leur inspiration dans des groupes mythiques tels que les Rolling Stones, Oasis, The Kinks ou encore les Arctic Monkeys. Ceci dit, ceux que l’on surnomme les Black Keys Libanais semblent avoir trouvé leur propre voie. En effet, entre le timbre de voix éraillé de Nader et les riffs d’Eddy, le duo a vraisemblablement trouvé la formule magique du succès. D’ailleurs, ils sortirent le 23 Décembre 2012 leur premier album  « Sleep With The Lights On » qui est disponible sur iTunes et Spotify.

Par ailleurs, les Wanton Bishops ne cessent de se faire une réputation dans le milieu musical. Le 10 juillet dernier, ce duo hors normes s’est produit en première partie de plusieurs concerts de grosses pointures du Rock’n Roll  à savoir le groupe mythique Guns and Roses mais aussi de de la star mondiale Lana Del Rey lors de sa prestation au International Byblos Festival. 

Image de prévisualisation YouTube