The Vow : Une promesse de romance

Je te promets –the Vow- , le dernier film de Channing Tatum célèbre danseur du Blockbuster  Step Up 1 et la charmante Rachel Mcadams, l’ange gardien du film Notebook. Une Romance qui effleure les sentiments les plus nobles de l’humanité. Un long métrage de 1h44min réalisé par Michael Sucsy.

Une histoire réelle d’un jeune couple de New Mexico, extraite du livre « the Vow : the Kimand krickih Carpente Story » , racontant l’ironie du destin à travers un Amour et une Vie de rêve couronnée par le lien sacré du mariage. Des moments remarquables qui se perdent dans les oubliettes : Un accident de voiture réinitialise la mémoire de l’héroïne Paige à un point du passé où ne figure plus ni son aventure avec son mari Leo, ni sa quête pour la découverte de sa légende personnelle.

Les évènements  de cette histoire réelle bouleversent l’admirateur de ce genre de film … Toucher sa propre faiblesse, la faiblesse de l’être humain, devant son étrange réalité. Suivre la voix du présent vécu en déclinant  un choix déjà fait, garanti par ses résultats et  inspirant confiance, satisfaction et bonheur. En somme, l’Homme reste la victime de son instinct.

Une interprétation fruitée, assez simple pour convaincre mais aussi profonde pour transmettre les émotions les plus complexes .Côté technique, une jolie image multicolore, rehaussée  par un décor passionnément travaillé,  avec un script souple, fluide et transparent. La seule dissonance est dans la transition rapide des événements clés du film.

Le succès de l’histoire se révèle à travers la nouvelle rencontre de Paige avec ses choix antérieurs, en revivant son passé dans le présent… Une fatalité prouvée dans l’Histoire de l’Humanité : La sagesse de croire aux résultats évidents d’un cycle répétitif et la folie de prévoir une fin différente à ce dernier.

Image de prévisualisation YouTube

La romance n’est qu’une belle facette du film. Il la dépasse en provoquant des sujets sur l’étrange complémentarité existante entre instinct et choix de l’être humain. L’originalité qui fait de lui la plus complexe des créatures.

Note : 3/5.