The Souk : retour à Marrakech après l’aventure tangéroise

Alors qu’elle est déjà plongée dans les préparations de son prochain grand événement qui aura lieu à Marrakech  les samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre prochain, l’équipe de The Souk nous a rencontré pour revenir sur leur dernier projet, le Mini Souk, qui a eu lieu dans le cadre du Festival Nuits Sonores Tanger. Cette édition assez spéciale a pris place sur une colline devant la Méditerranée, dans le mytique Musée de la Kasbah tangéroise, le 5 et 6 octobre dernier, où elle a rassemblé de nombreux jeunes créateurs contemporains du Maroc. En présentant des créations insolites et innovantes dans les domaines du design, de la mode, des accessoires ou encore de la décoration, The Souk a démontré qu’un « Mini » format peut aussi donner lieu à une « Maxi » aventure ! Retour sur l’événement avec Valérie Liais du Rocher, co-fondatrice de l’association, avant de vous parler de leur tout dernier projet.

37044_221446011357074_972473985_n

 Credits @GhizArt

Tout d’abord, merci beaucoup Valérie d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Vous avez, il y a un mois maintenant, organisé à Tanger une édition assez spéciale. Quelle a été la particularité du Mini Souk par rapport à vos projets habituels ? 

La particularité de cette édition c’était surtout son format : étant invité par le Festival Nuits Sonores Tanger, on était limité dans le nombre de designers qu’on pouvait présenter. Même « mini », pour nous c’était cependant un The SOUK à part entière : même engagement de notre part et côté designers, même énorme envie de partager notre amour pour le design marocain à travers la promotion de ces nouveaux différents talents…même espoir d’impulser des dynamiques humaines, professionnelles ou commerciales pour les jeunes créateurs qu’on emmène dans l’aventure !

Et, parce qu’on était accueilli à Tanger, on s’est aussi fait plaisir en invitant d’abord des créateurs tangérois et rifains, de naissance et de cœur (comme Mouna Fassi Fihiri, en design d’objet, ou Yassine Morabite, en design de mode) !

Le public tangerois a-t-il été réactif et intéressé ? Le fait de faire partie de la programmation d’un festival a-t-il eu des implications sur votre événement ? 

L’association étant encore à ses débuts, il y a encore beaucoup de monde qui ne savent pas que The SOUK est en entrée gratuite, et que c’est un marché vraiment axé sur la promotion de talents locaux qui gagnent à être connus et encouragés ! Plus qu’un marché de créateurs émergents: The SOUK c’est aussi un lieu de vie et d’échanges entre publics et designers de tout horizon. On peut aussi y venir pour faire des rencontres, discuter, nourrir sa curiosité, être surpris !

Faire partie d’un festival internationalisé a, on espère, nourri l’intérêt pour la jeune création contemporaine marocaine. Chez nous et au-delà : on a eu l’occasion d’attirer l’attention de certains médias français ou espagnols, tant mieux pour les créateurs !

IMG_6318

Credits @Youri Troubetzkoy

 Un bilan de ce Mini-Souk ?

On est toujours dedans ! On a à cœur de ne pas être dans le « one-shot » : après une édition on se rapproche des gens rencontrés sur place ou sur la Toile, on fait de la mise en relation avec les designers dès que l’on peut, auprès d’acheteurs, de professionnels ou d’autres créatifs…On envoie des photos par ci, des listes de prix par là, on débriefe avec les designers…Parfois The SOUK peut porter ses plus beaux fruits des semaines après l’évènement, comme ça a été le cas pour Maures ou les Harakat Sisters par exemple l’année dernière !

Et puis on est toujours à fond car on prépare déjà la prochaine édition, « chez nous » et « by nous » à Marrakech, les samedi 30 novembre et dimanche 1er décembre prochain.

Quels sont vos prochains projets ? Cette édition tangéroise vous a-t-elle inspiré de nouvelles idées ? 

Pour notre prochaine édition, notre grand rendez-vous annuel à Marrakech, on développe notamment un programme « off », avec un circuit artistique dans la médina, autour du Jardin (notre « host »), avec la contribution de jeunes artistes également désireux de sortir des sentiers battus pour aller à la rencontre d’autres publics.

1186191_220756634759345_1779656519_n

 Credits @GhizArt

Que diriez-vous à nos jeunes lecteurs qui voudraient se lancer dans le milieu de la mode, du design ou de l’art en général au Maroc ?

Si vous voulez vous lancez, c’est que vous avez quelque chose de créatif à exprimer et à cultiver, c’est que vous le regretterez un jour ou l’autre si vous ne vous donnez pas une seule chance ! Parfois le plus dur c’est de se lancer vraiment, de développer une démarche et un univers à soi, avant de penser structuration et développement commercial…Alors go ! Inspirez-vous, secouez-vous, challengez-vous ! Et si vous avez déjà des créations à exprimer et à montrer, et que l’esprit communautaire et alternatif de The SOUK vous plaît, n’hésitez pas à postuler pour The SOUK  à venir, ou le prochain !

 

Après cette version « mini », l’équipe de The Souk revient à Marrakech avec un projet plus grand. Un nombre plus important de créateurs mais surtout un « off » seront les particularités de cet événement qui aura lieu, rappelons le, les 30 novembre et 1er Décembre prochain. Voici  la première liste des participants, que nous compléteront très bientôt avec des informations à venir :

– SCG Créations de Sophia Giorgi Chraibi / design d’objet
– Laila de Moulati/ design access/homestyle
– Bouchra Boudoua/ design d’access
– Design in situ (by Sandrine Dole)/ design d’objet
– Yassine Morabite/ design de mode
– ZNB Illustrated / design graphique
– Harakat Sisters/ design access/bijoux
– Ulili/ design olfactif! = bougies!
– Ghitta Laskrouif/ design de mode
– Rock da Kasbah/ design mode access deco
– Au fil de Tanger/ design access/homestyle
– Mohcyn/ design de mode (slippers!)
– Les Combines (Sarah Nadjar)/ design de mode
– Little Bohemian/ design de mode
– Ghizart / design graphique
– Care / 1e entreprise marocaine d’habillement solidaire – TBC
– Virginie W / design jewellery
– Misha/ design de mode
– Vanska/ design bijoux et objet
– Bakchic / design de mode

Pour le « off », le parcours artistique – à date:
– Kenza Drissi/ design d’objet peinture et photographie
– Saida Essafiry / artiste illustratrice
– Tiitswi/ phonéographie
– La Marche Rose/ photographie et texte
– Laila Hida/ photographie