chellah

© Mohammed CHAMALI
Musique 

Jazz au Chellah, ou l’extase

Chellah, le reflet des lumières évanescentes sur les murailles antiques, la douce brise du soir qui sème les frissons, un soupçon de pluie dans l’air. Adieu, cher été, nous regretterons tes veillées étoilées. Bienvenue, sieur automne, tes aubes frisquettes  nous ont manqué. Dans la liesse générale, on s’installe et se …

Par , le 22 septembre 2014