Roy Lichtenstein finit sa tournée au Centre Pompidou

Après avoir conquis Chicago, Washington et Londres, la première grande rétrospective consacrée à l’artiste Roy Lichtenstein fait un dernier arrêt depuis le 3 juillet à Paris. Il s’agit de la première grande exposition depuis la mort de l’artiste en 1997. En collaboration avec l’Art Institut de Chicago et la Tate Modern de Londres, le Centre Pompidou exposera jusqu’au 4 novembre 2013 plus de 125 peintures et sculptures de l’un des pionniers du mouvement Pop Art.

 

Lichtenstein retrospective at Tate

Depuis le début de ce mois, les œuvres reproduites en masse en cartes postales ou posters que l’on a tous vues au moins une fois sont exposées au Centre Pompidou de Paris. C’est la plus grande exposition dédiée à Roy Lichtenstein depuis sa mort : elle comprend la plus grande partie de ses œuvres, avec toutes leurs variances et contradictions. Allant de son emblématique Pop Art à ses réalisations les moins connues incluant paysages, peintures à l’encre, nus ou encore sculptures en céramique, chaque pièce rend hommage aux riches et diverses techniques utilisées par l’artiste américain.

Figure majeure du mouvement Pop Art des années 60, Roy Lichtenstein est réputé pour ses travaux effectués sur la base de bandes dessinées et d’images publicitaires. Il a grandi au coeur de Manhattan, où il s’est, dès son plus jeune âge, passionné pour l’art. Dès la fin de ses études secondaires, il rejoint la ligue des étudiants en art et commence à étudier la peinture avec Reginald Marsh. Mais en 1960, le chemin classique le rebute : il trouve une nouvelle passion, peindre des dessins animés. Il commencera par Mickey en 1961, ce qui donnera naissance à l’une de ses plus fameuses oeuvres, « Look Mickey ».

 

images (6)

Il n’a peut-être pas inventé le Pop Art, mais il est très rapidement devenu avec ses dessins l’un des artistes les plus éminents de ce mouvement. Sa carrière décollera dès le début des années 60 grâce à Leo Castelli, son représentant, qui l’a mis en contact avec d’autres artistes montants, dont  Jasper Johns, Robert Rauschenberg et Frank Stella. Andy Warhol rejoindra aussi l’équipe un peu plus tard.

Lichtenstein était un artiste modeste et plein d’humour. Il affirmait lui-même en 1997 que Picasso aurait vomi s’il avait vu ses œuvres. L’humour est effectivement une grande composante de l’art contemporain. Même s’il se moquait d’abord de lui-même, Roy Lichtenstein aimait surtout caricaturer et critiquer l’absurdité et le matérialisme qui définissait les modes de vie de son époque, et dans une certaine mesure celles d’aujourd’hui. En effet, si elles ont représenté l’esprit de tout une époque, ses œuvres restent toujours d’actualité et n’ont pas perdu leur sens.

Hormis sa critique sociale, les créations de Lichtenstein sont très reconnaissables : le large contour noir, les points « Ben-Day », les images très précises et schématiques à la fois, le tout résultant dans un design élégant sont parmi les caractéristiques distinguant les travaux de l’artiste. Explosions dans l’air, filles pleurant des rivières ou encore pilote de chasse courant vers sa cible – toutes ces images connues regroupent toujours ces éléments du style de Lichtenstein.

Lichtenstein retrospective at Tate

Détails pratiques

« Roy Lichtenstein: A Retrospective » a été tenue au Art Institute of Chicago du 22 Mai au 3 Septembre 2012, à la National Gallery of Art de Washington, DC du 14 Octobre 2012 au 12 Janvier 2013 puis à la Tate Modern de Londres du 21 Février jusqu’au 27 Mai 2013. Elle est en ce moment tenue au Centre Pompidou de Paris du 3 Juillet au 4 Novembre 2013 de 11h à 21h à la Galerie 2. Vous pouvez acheter les billets également en ligne et y accéder dès 10h sur : http://billetterie.centrepompidou.getaticket.com/Offres.aspx

Pour plus d’informations, visitez le site officiel de l’exposition.

Image de prévisualisation YouTube