RedOne, de Tétouan à Lady Gaga

Mawazine évenement musical majeur  a innové cette année en invitant l’un des plus grand producteurs du moment RedOne ( Nadir Khayat de son vrai nom ) à la rencontre de ses admirateurs, le tout dans une ambiance intime à l’ISADAC ou une quarantaine de personnes s’étaient réuni pour l’occasion. De sa longue route au succès, ses rencontres, ses difficultés, et son pays natale. RedOne s’est confié à coeur ouvert avec ses fans.

De Tétouan à Hollywood

En voyant RedOne on comprend très rapidement que l’on a devant nous un acharner, une qualité qui aujourd’hui fait de lui l’un des plus gros faiseurs de tubes de la planète. Nadir Khayat de son vrai nom est né il y a 38 ans à Tétouan ou il a passé ses dix neuf premières années avant de s’envoler pour la Suède, le pays de groupes comme Europe et ABBA dont il était un grand fan. C’est là bas qu’il se formera à la musique, membre d’un groupe de rock local, RedOne  réalise rapidement que ce qui lui plairai le plus ne serait pas de devenir une star, mais de composer des chansons qui plairaient à un maximum de gens. Après avoir produit quelques hits en Suède, RedOne qui revenait souvent chez lui à Tétouan se rendait compte que ses amis et sa famille n’avaient jamais entendu parlés de sa musique. « Il fallait que j’aille aux Etats Unis si je voulais vraiment que ma musique soit connu » Ce changement de cap s’avérera payant.

Les Etats Unis : la longue route au succès

Reparti de zéro, c’est un parcours semé d’embuche qui l’attend aux états unis. Après plusieurs années de vache maigre sans le moindre succès, RedOne qui n’a plus le moindre sou et doit deux mois de loyer à son locataire n’en peux plus et se donne encore trois mois pour réussir, et c’est pendant ces trois mois que tout se fera pour lui. Une opportunité s’offre alors, RedOne est contacté par la maison de disque Epic pour produire une chanson pour la toute jeune chanteuse Kat De Luna qui débutait à l’époque. Subjugué par le talent du producteur Marocain, Epic décide de lui confier la production de l’intégralité de l’album. La suite, une rencontre avec une toute jeune inconnue du nom de Lady Gaga fera de RedOne le producteur le plus en vogue du moment, multipliant les collaborations avec les stars, et remportant deux Grammy Awards.

Ses anecdotes

Cette rencontre entre RedOne et ses fans, a été le fruit de certaines révélations sur son travail de producteur. Interroger sur les moyens pour enregistré un hit aujourd’hui, il confit que les temps ont changé et que aujourd’hui un studio d’enregistrement nécessite moins de moyens financiers et surtout beaucoup moins de place. La chanson Bad Romance qu’il a produit pour Lady Gaga a été travaillée dans le bus de tournée de cette dernière, de même pour certains titres de son dernier albumBorn This Way. Il dit également concernant son  dernier numéro un mondial On The Floor de Jennifer Lopez que « la voix de Pitbull sur ce titre a été enregistré dans son propre dressing, au milieu de ses chemises »

Just Dance et 2101 Records

« La musique dance a toujours été présente en Europe, mais aux Etats Unis la dance été plus destinée aux remixes. Avec Lady Gaga, le genre a enfin eu une légitimité et un attrait commercial. Le son de Lady Gaga a ouvert la porte au genre, et offert une opportunité aux DJ producteurs. » Dit t-il à propos de l’évolution de la dance aux Etats Unis. L’an dernier, RedOne créer son label 2101 records et à révéler pour le moment deux artistes au monde de la musique : Mohombi et Porcelain Black.

Je suis là pour rencontrer et travailler avec des artistes Marocains

Présent à Mawazine cette semaine, pour le projet Tomorrow/ Bokra, une chanson réunissant des chanteurs arabes et américains et dirigé par Quincy Jones et RedOne. Tomorrow / Bokra se veux être un hymne à la paix, l’espoir, l’unité et l’autonomisation des jeunes. Ce projet  permettra de recueillir des fonds pour financer des bourses d’études pour les enfants d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.  RedOne est également parrain de  Génération Mawazine, et les gagnants de cette année collaboreront avec lui. Interroger sur sa volonté de travailler avec des artistes marocains, il dit que c’est principalement pour cette raison là qu’il est présent aujourd’hui au Maroc, reconnaissant que beaucoup de choses reste à faire dans le paysage musical Marocain.

Tout au long de cette rencontre intimiste avec ses fans, RedOne s’est montré disponible et a insisté en partageant sa propre expérience que l’acharnement, l’échec, et la persévérance face à l’adversité sont les clés de la réussite. Le festival Mawazine ce n’est pas seulement des concerts mais aussi des rencontres comme celle là qui resteront gravé dans les mémoires de celles et ceux qui y étaient.