Psychic par Darkside: L’enchantement

0744861103523

Pas mal de vous connaissent déjà Nicolas Jaar, pour ses sets magnifiques lors des Boiler Room, ou encore grâce son très bon « Space Is Only Noise ». Vous connaissez peut être aussi Dave Harrigton, l’homme à tout faire : multi-instrumentaliste, DJ et producteur, mais surtout guitariste de très grand talent. Et bien, cette fois, c’est ensemble qui re-collaborent ensemble, sous le nom de Darkside, après leur remix de l’intégralité du dernier album des Daft Punk, R.A.M. .

Le duo de Darkside revient cette fois avec un album complet de 8 titres, qui se démarquent entièrement des productions antérieures de Nicolas Jaar, qui semble ici avoir perdu l’intérêt qu’il avait pour la production de musique électronique à l’intensité qu’on lui connaissait. Psychic est plutôt un album qui met tout de suite en place une ambiance bien particulière, dès le premier morceau, Golden Arrow, sorti un peu plus tôt que l’album, et qui fait presque 12 minutes de long, 12 minutes de pur plaisir faut-il dire.

Image de prévisualisation YouTube

 

Contrairement à l’album de Nicolas Jaar, les titres de Psychic sont beaucoup plus posés, assez psychédéliques par moments, loin, très loin des mélodies dansantes auxquelles on aurait pu s’attendre. Ses percussions paisibles et les mélodies à la guitare qui reviennent assez souvent en font un l’album parfait pour ces soirées d’automne.

Après Golden Arrow, Sitra, et l’assez fade Heart, nous arrivons à l' »eargasm » de l’album, Paper Trails, que certains vont même jusqu’à qualifier de rencontre entre Nicolas Jaar et Eric Clapton, vous le vérifierez par vous même avec cette vidéo où on voit le duo à l’oeuvre pour une session live de Resident Advisor, ce morceau ne peut que vous plaire.
Image de prévisualisation YouTube

 

Arrive ensuite The only Shrine I’ve seen, très « chamanique » dirons-nous, installant une ambiance assez mystérieuse et spirituelle, grace nottemment à des percussion assez résonnantes. Percussions qu’on retrouve encore plus fortes et plus envoutantes dans Freak,Go Home.

Avouons quand même que si dans l’ensemble, Psychic est très réussi, les morceaux ne font pas tous l’unanimité, certains empêchent même l’album d’être de ceux qu’on écoute en boucle pendant longtemps.