Pourquoi le concert pour la tolérance doit t-il s’arrêter

  • Musique  - News
  • dimanche 23 octobre 2011 à 19:26 GMT

S’il y a quelques années de là, Agadir pouvait se targuer d’acceuillir sur la même scène et le temps d’une soirée des artistes de la trempe d’Enrique Iglesias, Keziah Jones, Inna, Yael Naim,  Superbus, Jenifer ou encore le DJ star Bob Sinclar.  Cette année, c’est à un casting moins prestigieux auquel les gadiris ont eux droit. En effet, le 16 Octobre dernier, Agadir a vibrée pour la sixième fois aux rythmes du concert pour la tolérance qui s’est tenu sur la plage de la cité balnéaire devant près de 200 000 spectateurs selon les organisateurs.

Une machine enraillée

20 h 30,  le samedi 16 Octobre, la plage d’Agadir affiche encore une fois complet pour cette édition du concert pour la tolérance organisée conjointement par l’Association pour la tolérance en collaboration avec la maison de production Electron Libre et les chaînes M6 et 2M. Côté coulisses, les artistes qui ont répondu présents posent pour le photocall, quelques minutes avant d’entamer leur concert.

La première chanteuse à se présenter face au public, plutôt hostile cette année, est Alexandra Stan. Invitée de dernière minute, on saura plus tard qu’une boite de nuit Marrakchie a accepté de la prêter pour quelques heures. Expliquant de ce fait, la raison pour laquelle, elle a du passer en première. Aussitôt partie, Alexandra Stan sera suivie par Rachid Taha loin de son niveau d’antan , qui interprétera pour l’occasion son classique  » Ya Rayeh » suivi de sa reprise en langue arabe de « Rock The Casbah » de Clash. Chimène Badi quant à elle, présente pour la seconde fois pour le concert pour la tolérance, demandera à refaire sa chanson une deuxième fois, ce qui agacera fortement le public criant à tue tête  » Billal Billal » depuis le début de la soirée. A sa sortie de scène, la chanteuse française, ira même jusqu’à oublier le sens du mot tolérance et refusera dans les coulisses de se prendre en photo avec des enfants l’ayant sollicité.

Le tolérance, c’est eux

Une intolérance, cette année, présente un peu partout. Côté public où l’on relèvera à plusieurs reprises des jets de bouteilles ou encore plus original un briquet lancé vers la chanteuse Elisa Tovati. Côté sécurité, où les gros bras avaient plus la tête à repousser les enfants qui essayaient de s’approcher des stars, que du bon déroulement de la soirée. Puis côté coulisses, les journalistes marocains ont eu cette année droit à un pass presse qui ne leur permettait pas d’accéder à l’espace consacré aux artistes et se sont vu interdit le droit d’interviews.

Les moments forts de la soirée seront signés tout d’abord par les BB Brunes qui n’ont pas pris trop de risque en interprétant une reprise d’Imagine de John Lennon. Mais, la star de la soirée reste incontestablement Cheb Billal, qui  a fait un tabac comme prévu auprès du public gadiris. Tout comme les Magic System qui ont fait danser les 200 000 spectateurs présents ce soir-là.

Et les artistes Marocains ?

Cette année encore , c’est à un quota ridicule qu’auront droit les artistes marocains. Avertis seulement quelques jours à l’avance, Oum et Ghani ont  représenter le Maroc lors du concert pour la tolérance. Toutefois ce qui s’avère révoltant c’est qu’encore une fois cette année, ces artistes n’apparaîtront pas lors du montage finale de l’émission diffusée sur M6 dans quelques semaines. Le discours sur les valeurs de partage et de tolérance véhiculé tout au long de cette soirée en prend alors un sacré coup, lorsque volontairement, on choisit de couper au montage des artistes représentants la scène marocaine. Ce même Maroc qui accueille cette manifestation depuis maintenant six ans, et qui à chaque année redouble d’effort pour fournir l’essentiel des moyens humains, financiers, et logistiques nécessaires pour que ce concert puisse se tenir dans les meilleures conditions.

Le concert pour la tolérance se terminera sur un faux rythme avec une pâle interprétation par les artistes du concert de Free de Stevie Wonder. Agadir et le Maroc méritent mieux, et le concert pour la tolérance semble atteindre le degré maximal d’intolérance possible. Une édition qui sera prochainement diffusée sur 2M, et sur M6 le 12 Novembre prochain à une heure plus que tardive. ( 00h50 heure française)