Oujda Africa : la troisième édition

Au Maroc, rares sont les médias qui parlent d’évènements culturels ayant lieu dans la région orientale de notre beau pays.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’ai choisi de mettre en lumière ce que j’ai jugé être une belle initiative de la fondation Orient Occident qui, à l’occasion de la Journée Mondiale du Réfugié, organisera à Oujda la 3ème édition du festival Oujda Africa ,et ce du 15 au 17 juin 2012.

Ayant comme mission principale le métissage des cultures entre marocains et subsahariens, des prestations artistiques variées auront pour but l’échange et la découverte de l’Afrique, le tout dans une ambiance festive. En effet, Oujda Africa essaie de mettre en place comme chaque année une multitude d’activités, de spectacles, d’expositions et de concerts, le tout accompagné d’artistes venus d’Afrique et d’ailleurs. Offrant ainsi un spectacle unique en son genre, ce festival se révèle être une sorte de coopération, de mixité, et une belle occasion pour les migrants de s’épanouir en oubliant leurs petits ( et grands) bémols quotidiens.

Au programme de cette édition : pièce de théâtre de la troupe FOO-Oujda, projections cinématographiques et tables rondes ayant pour thème la diversité culturelle. Des expositions photos d’artistes mondialement reconnus tel que l’artiste photographe Jan Foltàn ou encore des concerts et des compétitions culturelles ayant pour but d’inciter les enfants marocains et subsahariens à l’échange et à la tolérance seront aussi au rendez-vous.

Il est aussi à signaler que cette année, l’édition du festival Oujda Africa -qui se tiendra au complexe culturel ‘d’Oujda mais aussi à la place Zirri- aura comme thème principal « les migrations » et rendra par la même occasion hommage à l’artiste Césaria Evora AKA  la Diva aux pieds nus qui s’est éteinte tragiquement il y a quelques mois de là, laissant derrière elle une carrière mémorable.

Ceci dit, je vous invite chaleureusement à prendre part à cet évènement qui se démarque tant bien par sa promotion de la tolérance entre les peuples que par la qualité de sa programmation et la diversité de ses prestations.