On y était : Patti Smith au Festival des Musiques Sacrées de Fès

© Moncef El Houti 09

Samedi soir, avait lieu la clôture de la 19ème édition du Festival des Musiques Sacrées de Fès. Une clôture en beauté grâce à l’incontestable Patti Smith, icône de toute une génération. Récit d’un moment de partage intense !

Acclamée par la foule bien avant son entrée sur scène, Patti a fait grand. Saluant la foule timidement, Patti s’est directement déchaînée sur son micro, en chantant un titre de BANGA, son dernier album sorti en juin 2012. À la suite de ce premier morceau, Patti s’adresse chaleureusement au public, lui rappelant qu’il s’agit en réalité de son tout premier concert au Maroc, bien qu’elle se soit produite poétiquement et acoustiquement dans d’autres villes du Royaume.

Les titres mêlant mélodie et poésie s’enchaînent, et font ressortir la voix unique de Patti Smith, qui après de longues années, a réussi à garder son timbre marquant et singulier. Patti Smith s’amuse et danse sur scène, et son public fait de même. A la fin de Fuji-San, tout le public secoue les bras à l’exemple de Patti Smith, en réponse à son « shaking the omen tree ». Après un hommage à son défunt frère décédé un 15 juin, et un duo avec Tony shanahan, Patti Smith s’arrêtera de chanter le temps de laisser ses musiciens conquérir la scène à leur tour.

© Moncef El Houti 15

Lorsque Patti reprend le micro, une foule considérable se forme à quelques mètres de la scène. Les jeunes comme les grands laissent leur côté réfractaire prendre le dessus, et se plient aux sons et aux rythmes énergétiques. Patti Smith est passionnée, et son amour envers la scène et envers son public se transmet à travers chacune des chansons qu’elle interprète. Son message est clair, et sa quête n’est plus un secret pour personne : justice, paix, liberté et idéal entre autres. Le concert prend fin avec les célèbres « Because The Night », «Gloria » et « People Have The Power ».

La soirée aura été marquée par quelques soucis techniques (panne d’écran pendant quelques minutes), mais également par la maladresse de certains spectateurs qui croyant qu’il s’agissait de l’anniversaire du frère de Patti, se mettront à scander des « Happy Birthday ».
Au final, nous sommes sûrs de garder un agréable souvenir de ce concert. Un moment de partage intense difficile à oublier, avec une Patti Smith qui a su garder son âme et son esprit d’antan.

Crédit photo : Moncef El Houti