Nilwood Melody : Six artistes contemporains du monde arabe revisitent l’âge d’or du cinéma égyptien

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.25.37
À partir du 15 Février au musée de la Fondation Abderrahman Slaoui à Casablanca, une exposition revisite le patrimoine cinématographique et musical unique ayant fédéré le monde arabe et plus loin…

Ses vedettes ont fait rêver plusieurs générations d’hommes et de femmes du Maroc au Liban. Ses images de fiction, sa musique ont influé sur la réalité d’un monde alors en pleine mutation. Leur aura perdure jusqu’à aujourd’hui mais qu’avons-nous fait de nos rêves? Les salles de cinéma disparaissent de notre paysage urbain tout comme la mémoire de ce patrimoine cinématographique témoin d’une créativité et d’une renommée unique dans le monde et dont l’imaginaire collectif se nourrit encore aujourd’hui.

Capture d’écran 2017-02-07 à 23.25.09

Six jeunes artistes questionne la mémoire de cette période particulière du cinéma égyptien, qui va de 1940 à 1960 et que l’on a qualifié « d’âge d’or » ou « d’Hollywood sur le Nil » (« Nilwood »). Les artistes Mariam Abouzid, Ghita Skali, Khalil Nemmaoui, Nabil Boutros, Mouna Jemal Siala, et Zoulikha Bouabdellah, exposent des créations de références directes ou indirectes au cinéma égyptien, ses personnages, son esthétique et nous plongent au cœur d’une machine à remonter le temps.

NILWOOD MELODY – Qu’avons-nous fait de nos rêves ? Du 15.02.2017  au 22.04.2017, au Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui à Casablanca.