Mort à vendre, le film noir à la marocaine

Faouzi Bensaidi confirme sa place en tant que créateur de tendance. Le réalisateur marocain signe son troisième long métrage « Mort à vendre », une symphonie jouée sur des cordes sensibles.

Faouzi trace dans ce film, la vie de trois personnages dans leurs périodes de révolution interne. Ces personnages présentent une projection assez élargie sur une classe de population qui souffre de la pauvreté, de la négligence,de  la sous-estimation et de la peur… Le film se classe dans la catégorie du Film Noir, vu l’ambiance  obscure transmise à travers le décor, le cadre du tournage, le jeu de lumière,  la complexité des personnages et l’approche pessimiste des circonstances…

Amour, Argent et Appartenance, des valeurs qui donnent de la raison à notre vie. C’est ainsi que Faouzi présente les personnages clés de l’histoire. Malik  (Fahd Benchemsi), l’Homme qui cherche l’amour pour combler sa vie, Soufiane (Fouad Labied), l’Enfant qui retrouve la paix à travers l’appartenance à un clan, et finalement Allal (Mohcine Malzi), le Chef qui veille à la sécurité des autres à travers un pouvoir conquis ou acheté.

Les trois amis braqueurs, dealers de drogue et alcooliques,  habitent Tétouan, la ville de la culture, de la gloire et du silence, mais aussi celle du trafic de stupéfiants. Faouzi Bensaidi n’a pas raté l’occasion de faire défiler les belles images de la ville et a profité des ruelles de l’ancienne Médina pour filmer des scènes d’action très réussies.
Le lien qui regroupe le trio est la manipulation du pouvoir, dont le rôle est interprété par Faouzi Bensaidi, officier de police qui ne fait que dévier les trois personnages de leurs rails.

Le film pousse le spectateur à se poser plusieurs questions : Quel chemin à suivre ? Doit-on toujours céder au pouvoir pour gagner notre combat de vie ? Quel est le prix à payer pour garder ses principes ? Quel est le prix de la mort ? … Une série de questions qui soulève l’éternel dilemme  entre accepter la cruauté de nos réalités et croire encore aux contes de fées.

« Mort à vendre » a réussi à dépasser les critiques. Le réalisme du dialogue et du sujet ne peut que fasciner son spectateur.

Image de prévisualisation YouTube

Note: 3,5/5.