Marhba, Al Huffington Post Maghreb

  • Médias 
  • jeudi 27 juin 2013 à 17:16 GMT

TNV28277983611_256141917860244_680429956_n

C’est dans son éditorial du 25 juin qu’Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post a souhaité la bienvenue à Al Huffington Post Maghreb, la version maghrébine du Huffington Post. L’idée initiée par Alix Etournaud et Farès Mabrouk, journalistes et co-fondateurs de l’Institut Arabe des Politiques, a été mise à exécution et ce, un mois après le lancement de la première édition asiatique au Japon. Le Huffington Post Maghreb dont les articles sont et seront rédigés en français, couvrira la Tunisie, le Maroc et l’Algérie.

Ces pays riches de par leur histoire, et leur culture, ont été les témoins ces dernières années d’événements conséquents, qui comme l’a signalé Arianna Huffington, ont attiré l’attention du monde entier sur cette région du monde. Dans son édito « Ce que nous serons », Kader A. Abderrahim, directeur éditoriale du Huffington Post Maghreb a affirmé que « Al Huffington Post Maghreb est un site d’information généraliste à double vocation : livrer l’information « chaude », celle qui tombe tous les jours, heureuse ou malheureuse, sérieuse ou plus légère. Nous le ferons avec ambition et professionnalisme à la fois, en essayant de choisir un traitement original pour rendre cette information plus attrayante. » Les sujets traités seront bien évidemment diversifiés. En plus de présenter un panorama exhaustif de la région, la plateforme abordera des sujets qui tiendront de « la constitution, les nouvelles libertés, l’éducation ». Arianna Huffington a souligné que« Al Huffington Post Maghreb sera également un lieu de discussion et de célébration de la culture et de l’Histoire du Maghreb ».

1048907_258513197623116_1366993330_o
L’équipe Al HuffingtonPost Maghreb avec Jimmy Maymann CEO du HuffingtonPost et Samia Cherif DG du HuffingtonPost Maghreb

 

Si pour l’instant Al Huffington Post Maghreb est essentiellement orienté sur l’actualité tunisienne, la création de rédactions en Algérie et au Maroc interviendra avant la fin de cette année. Plateforme ouverte à tous et à toutes, offre ainsi une opportunité unique aux pays du Maghreb pour faire entendre leur voix, et échanger leurs idées en toute clarté et transparence.