LMFAO: Party Rocking à Mawazine

 

 

Hier soir, la scène OLM Souissi a vibré sur les rythmes Electro Pop des LMFAO. En effet, des milliers de marocains sont venus « shuffler » avec Redfoo qui a du faire le show en solo mais qui est néanmoins arrivé à pallier l’absence de son acolyte, Sky Blu, souffrant -selon le tourneur du duo- d’une hernie discale.

Entouré de danseurs déjantés, de zèbres et de palmiers gonflables et d’homme-robot-en-carton, LMFAO –quoique amputé de son deuxième membre- a réussi le pari de mettre ses spectateurs en transe. Enchainant des tubes tel que Sorry for Party Rocking, Champagne Showers ou encore le très connu I’m Sexy and I Know It, RedFoo avec son look kaléidoscopique et de par son incroyable présence sur scène a su faire bouger et « wiggler » le public de la onzième édition de Mawazine.

Image de prévisualisation YouTube

Seulement, bien que la prestation et la qualité musicale furent plutôt bonnes, bon nombre de spectateurs n’ont su cacher leur déception devant la « pudeur » et la retenu de RedFoo : Visiblement, LMFAO ont préféré troquer champagne et « wiggle » contre des placements de produits. En effet,  RedFoo au grand dam de beaucoup de fans, n’a ni fait sa légendaire dance sur I’m sexy and I know It en lançant en l’air son pantalon ni fait couler du champagne à flot durant Champagne showers. A la place, le chanteur ne s’est apparemment pas gêné pour dégainer son IPAD et promouvoir ouvertement son application « LMFAO Soundboard » .

Aussi, durant le show, l’on remarqua le manque d’interactivité entre le chanteur et son public accentué par le manque de transition entre des tubes entonnés l’un après l’autre dont la grande majorité –avouons le- était inconnu de la plupart des personnes présentes. Les plus critiques iront même jusqu’à fustiger le peu d’enthousiasme de RedFoo à dialoguer avec son public chose qui a contribué à quelque peu plomber l’ambiance du concert.

Néanmoins, on citera le geste tout à fait louable de RedFoo qui est descendu saluer quelques mains avides de toucher les siennes à la fin du concert, signifiant ainsi, la clôture de sa prestation musicale sur une note de convivialité.

Image de prévisualisation YouTube