Lire en Juillet, notre sélection #1

  • Livre 
  • vendredi 22 juin 2012 à 13:57 GMT

L’été arrive, la chaleur commence à pointer du nez et les préparatifs, pour le grand départ en vacances, s’intensifient. Parmi ces préparatifs figure, celle quasi essentielle pour tout passionné des livres qui se respecte, des lectures d’été. Conscients de cette dure tâche qui vient à nous faire chanceler et hésiter entre tel titre et tel auteur, Artisthick a cru bon de vous proposer quelques 5 romans à accompagner vos journées plages ou vos longues soirées chaudes. Des romans à l’eau de rose, des romans sociétaux, des romans accessibles pour tous les férus de littérature souhaitant bronzer en compagnie de quelques lectures.

 L’excessive par Alexandra Lapierre :

L’histoire véridique de la comtesse de Bristol Elisabeth Chudleigh, une histoire fascinante du parcours d’une femme de la noblesse anglaise  qui déploie tous les moyens possibles pour parvenir à ses fins. Adulée et admirée par tous les hommes de la cour, elle cache tout un mariage pour en conclure un autre avec le duc le plus riche de l’aristocratie anglaise. Son secret dévoilé ultérieurement, elle sera jugée pour bigamie. Une histoire qui saura vous envelopper de tous ses mystères au fil des pages et des heures au soleil.     

Justine ou les malheurs de la Vertu par le Marquis de Sade :

L’histoire est celle d’une Justine que la providence n’a pas toujours choyée. Emplie de vertus, elle fut durant sa vie victime de l’ignoble comportement des autres. Ce sont des malheurs, des supplices et des mésaventures orchestrés par la cruauté des uns et trouvant pour victime la naïveté d’une Justine, qui nous sont ici présentés par une plume délétère. Sade nous dévoile le pis du mal de chacun de nous ainsi qu’une certaine perversité sadique ne débouchant, las, sur aucune limite morale. Un classique qui a et fait encore scandale de nos jours.

Les étoiles de Sidi Moumen par Mahi Binebine :

Son adaptation cinématographique fait déjà grand bruit de l’autre côté de la méditerranée. Elle ne pourra être présentée dans nos salles qu’après cette rentrée. Pour ceux qui ne connaissent toujours pas le livre, il est fort conseillé d’aller se le procurer au plus vite. Le livre est adapté de faits réels, de faits retraçant le vécu de jeune désoeuvrés du bidonville de Sidi Moumen.  Ces mêmes jeunes qui ne tarderont pas à se transformer en bombes humaines et à être les auteurs du très tragique évènement du 16 Mai à Casablanca.

La Douce Par Fédor Doistovski :

Petite nouvelle de la femme d’un homme qui se suicide. L’homme, qu’est le personnage principal, vagabonde alors entre incompréhension et désespoir. Il tente de défaire le mystère de cette mort, si tragique, si soudaine. Alors, l’homme se parle, tout seul, avec de longs monologues sans fin et contradictoires.  La sainteté d’esprit de l’homme vacille, mais son for intérieur persiste pourtant à vouloir démystifier le tout, éclaircir cette mort. Entre culpabilité et reproche, il finit par résoudre le tout.

Lolita par Vladimir Nobokov

Roman relatant une relation tabou mais surtout tragique entre un nympholepte et une jeune fille de douze ans et demi dont il a été farouchement attiré. Un récit tumultueux d’un homme contraint de se lier de mariage à une femme pour rester près de la fille, qui devient sa maîtresse suite à la mort de sa mère. un roman très controversé qui fut même censuré dans les années 50.