Les ingénieurs célèbrent le cinéma !

Du 3 au 7 juin, la prestigieuse Ecole Mohammadia d’ingénieurs (EMI) a abrité la première édition de la semaine cinématographique de Rabat. Cet évènement a été organisé par le club Eminence en collaboration avec l’association Save Cinemas In Morocco qui milite pour la sauvegarde du patrimoine culturel cinématographique marocain. La semaine a été riche en évènements qui vont dans ce sens, notamment la SCIM conférence qui a accueilli des intervenants  comme Tarik MOUNIM (Président de SCIM), Latifa AHRRAR (Actrice et metteur en scène), Hicham LAHLOU (Designer et Architecte) et Brahim GHERRAS (Directeur du service cinema et droits d’auteur au ministère de la communication).

941495_500331486687848_162213462_n

Le nombre de productions cinématographiques marocaines augmente d’année en année, à coté de cela, les salles de cinéma ferment les unes après les autres pour des raisons diverses allant du piratage au monopole des grands multiplexes. Les intervenants ont essayé de sensibiliser l’audience à la nécessité de préserver ces salles de cinéma, mettant l’accent sur leur importance en tant que temples de la culture, mais également en tant que patrimoine architectural de qualité témoignant d’une époque donnée. Les organisateurs ont offert aux participants une exposition d’affiches de films cultes étalées sur le sol, ne trouvant plus place sur les panneaux d’affichage des salles obscures qui sont démolies et laissées entre les griffes des spéculateurs fonciers.

d65085d854a39feae81a41eb458281c5_XL

Le vendredi 6 juin, l’association Save Cinemas In Morocco a organisé une visite de deux salles de cinéma mythiques à Rabat : le Cinéma du 7ème Art et le Cinéma Royal. Nous avons pu visiter les salles, mais aussi les cabines de projection équipées de matériel archaïque, en décalage total avec les nouvelles techniques de projection et mettant à mal le devenir de ces salles qui ne pourront diffuser que des films marocains dans les mois à venir, vu que les productions internationales ne seront distribuées dorénavant qu’en numérique. Rappelons que le Cinéma Royal a été fondé en 1933 et a accueilli des évènements d’envergure : projection de grands films internationaux et concerts de légendes de la chanson arabe comme la grande diva Oum Keltoum. Aujourd’hui, l’état du cinéma est à déplorer. Il ne reste plus que quelques détails architectoniques qui témoignent d’un passé glorieux qu’aurait connu la salle et qui s’éloigne, chaque jour qui passe, un peu plus.

954839_500329880021342_1885000839_n