« Les Amants Passagers » : Retour aux sources pour Almodovar

  • Cinéma 
  • jeudi 28 mars 2013 à 19:20 GMT

Les-amants-passagers

Après «  La piel que habito » en 2011 (palme d’or à Cannes), le grand réalisateur espagnol Pedro Almodovar nous revient avec une oeuvre cinématographique nouvelle : « Les Amants Passagers ».

Loin des films dramatiques auxquels il nous avait habitués, Almodovar renoue avec la comédie et effectue un retour aux principes de base de la movida espagnole. Il revient avec ce 19e long métrage complètement déjanté dont la recette est simple : Prenez un avion qui survole l’Espagne sans pouvoir atterrir à cause d’un problème technique, des personnages hauts en couleur et arrosez le tout d’une boisson fortement alcoolisée et bourrée de mescaline, vous obtiendrez ce film qui s’inscrit dans la pure tradition des comédies loufoques des années 30, 40. Le cinéaste nous concocte ainsi, un film totalement irréaliste et métaphorique aux couleurs kitchs, complètement extravagant, à consommer sans modération.

Image de prévisualisation YouTube