Le slam de Draganov remporte Génération Mawazine 2014

Le groupe Twisted

Le groupe Twistedance

  

A la suite d’une série de castings et de prestations musicales individuelles, le jury de énération Mawazine a jugé les quatre finalistes de cette compétition qui contribue à valoriser la jeunesse marocaine désireuse de se projeter dans un avenir musical.

Les quatre finalistes ont témoigné à travers leurs prestations du grand foisonnement musical qui caractérise globalement une jeunesse marocaine ouverte sur le monde. Ils étaient portés de ce fait sur des styles musicaux comme le rock pour Zoubida Fennich et Twisted, un rock-fusion pour Rock Bat, et enfin un slam marocain adapté pour Draganov.

Pendant plus d’une heure, les différents candidats accomplissaient leurs performances respectives face à un jury présidé par le grand musicologue marocain Ahmed Aydoun, aux côtés de Omar Essaidi, Hicham E Kebbaj et Younes Lazrak.

Zoubida Fennich, avec une voix juste et limpide, a dominé un accompagnement musical affirmé, cependant jugé comme linéaire.

Le groupe Rock Bat

Le groupe Rock Bat

Les membres du groupe Rock Bat eux, ont proposé une mise en scène qui reflète leurs orientations musicales vers un style hybride, sur une assise Rock’n’Roll. Avec leur accoutrement à la fois traditionnel et contemporain, ils ont poussé le principe de leur musique jusqu’à son comble.

slam

Draganov, accompagné d’un synthétiseur et d’une composition instrumentale, a allié poésie populaire et mise en scène.  Sur un fond d’ambiance noir, assis sur une chaise,  c’est en tournant le dos au public que Draganov a commencé à énoncer les mots piquants et crus qui composaient son slam, et se greffaient à l’accompagnement musical mélancolique. Au fil des paroles, le jeune talent commençait à se mouvoir jusqu’à se retrouver face à un public conquis, dans lequel refrain et couplets trouvaient un écho.

Enfin, le groupe de rock Twisted a mis le feu sur scène avec une performance dynamique et maîtrisée, dévoilant une grande complicité entre les différents membres.

A l’issue des délibérations, le jury de cette compétition qui gagne en expérience et en maturité d’année en année, a consacré Draganov qui a pris le parti de scénariser sa prestation.

Draganov, dans sa dernière performance sur la scène de génération Mawazine, a su en faire un tremplin pour sa carrière future, qui démarrera de ce fait par l’enregistrement d’un album musical, offert par les organisateurs de cette prestigieuse compétition.

Toute la rédaction d’Artisthick célèbre la victoire de Draganov, en lui souhaitant, ainsi qu’à tous les autres candidats, une continuité favorable, à la hauteur de l’apport musical avec lequel ils enrichissent la scène musicale marocaine.