La Révolution MOROKO LOKO

Moroko Loko ou l’art de la fête ! Un concept innovant, une joie de vivre incomparable et surtout le son le plus fin que vous puissiez trouver au Maroc ! L’histoire commence il y a un peu plus d’un an, une pensée, une idée, un concept. Moroko Loko se voulait être une soirée privée entre amis amoureux du son et fêtards invétérés. L’infatigable et passionné de son, Amine Akesbi (Amine K) va voir son concept se développer en une véritable communauté de peuple « Loko », régi par un gouvernement « Loko » ! La « Moroko Loko » est devenue en l’espace d’une année seulement une référence nationale en matière de fête. A leur bord des légendes de la musique undergroud tels que Bill Patrick ou Shaune Reeves de VisionQuest, mais aussi de nouveaux talents tels que Fahd et Daox, le tout encadré par les vétérans de la scène marocaine, Unes et Amine K. Une ambiance des plus délurées, une clientèle propre et adaptée et du bon son : le cocktail parfait pour faire la fête, la vraie, et tout le monde en redemande !

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour vous nos amis lecteurs, Artsthick magazine et Sums vous propose une interview inédite avec le créateur de ce concept avant gardiste au Maroc, Amine Akesbi, plus connu sous le nom de Amine K.

Sums: Bonjour Amine Akesbi (Amine K), vous êtes le fondateur du concept « Moroko Loko », pouvez vous nous dire en quoi consiste cet évènement?
Amine K: Alors… Moroko Loko est un évènement festif ayant pour but d’offrir au public marocain et étranger une musique électronique pointue et variée, et une façon différente de faire la fête.  L’idée est partie d’un coup de tête et surtout d’un ressentiment de vide total en matière de sortie qualitative au Maroc. Nous voulions créer un endroit où les gens ne se sentiraient pas jugés, mais aussi un endroit où ils  pourraient écouter une musique de qualité que l’on entend nulle part ailleurs au Maroc. A la base, Moroko Loko était une soirée privée, uniquement sur guest list, auto-financée, dress code « tenue incorrecte exigée et déguisement fortement souhaité », la consigne était de laisser son cerveau à la porte, la musique était pointue et l’ambiance était ELECTRIQUE!!!! Au fil des Moroko Loko nous nous sommes agrandi mais les consignes et l’ambiance reste toujours les mêmes ce qui était le but premier.

Sums: La « Moroko Loko » est aujourd´hui un concept qui fait unanimité auprès des fêtards des quatre coins du pays, à quoi vouez vous cette réussite ?
A.K: Nous sommes une équipe de passionnés, à la base cela a commencé avec un financement à 100% de notre poche et l’entrée était gratuite, puis nous avons commencé à faire payer l’entrée uniquement pour pouvoir ramener des guests internationaux. Le but n’est pas de gagner de l’argent mais d’offrir quelque chose d’unique aux fêtards qui viennent s’amuser avec nous. Nous avons toujours tout fait pour offrir le meilleur aux « Lokos » ce qui a contribué à créer une communauté « Lokoienne »… chaque personne qui vient à ces évènements se sent concernée à sa façon et participe au bon déroulement de celui-ci. La communauté Loko est soudée et j’espère que cela va continuer !

Sums: Le line up de la « Moroko Loko » intègre toujours des artistes de renom mais aussi de nouveaux talents tels que Daox ou Fahd. Votre objectif est il aussi de développer la scène marocaine ?
A.K: Bien sûr !!! Le jour où tout le monde jouera du bon son et qu’ il y aura partout de bonnes soirées, nous pourrons prendre notre retraite, mais pas avant !!! Nous faisons tout pour développer la scène marocaine et lui donner une direction différente de celle qu’elle a entrepris ces dernières années. Cela passe par l’organisation de nos événements en club amis aussi par l’organisation d’événements uniques comme des évènements en journée ou la « Tekno Parade » a Rabat. Cela passe surtout par l’apprentissage de notre culture musicale au public et l’encouragement des nouveaux djs sur la scène. J’ai découvert Daox et Fahd il y a de nombreuses années et leur progrès sont phénoménaux. Daox est selon moi de très loin le meilleur producteur au Maroc, il est aussi le directeur artistique de la Moroko Loko. Quant à Fahd, c’est le dj le plus prometteur que je connaisse, il a une sensibilité par rapport au son qui est incroyable et nous composons très souvent ensemble. Je ferais tout pour qu’ils aient la reconnaissance qu’ils méritent car pour moi ils représentent véritablement la relève de la scène électronique underground marocaine.
Sums: En parlant de la scène marocaine, quel est votre avis sur son développement actuel ?
A.K: Mon avis est assez négatif. j’ai commencé à participer à la scène marocaine en 2005, depuis j’ai organisé pas mal d’évènements et jusqu’à début 2008 je pensais que la scène allait très bien évoluer. Malheureusement celle-ci a pris une très mauvaise direction. Partout où nous allons, il n’y a que de la musique commerciale et les gens ne sortent que pour juger et se faire juger. Ce n’est pas ça la fête ou l’essence de la musique électronique… De plus les djs jouent presque tous la même chose et se tirent dans les pâtes. C’est vraiment triste et j’espère qu’un jour cela changera… en tout cas on fait tout pour !! (Sourire).
Sums: A votre avis, que nous manque t’il pour que la scène électronique marocaine soit au niveau des scènes européennes ?
A.K: La première des choses serait que les djs commencent à rechercher de la musique et a parfaire leurs oreilles musicales pour qu’ils puissent jouer des choses originales et pointues, et non la même soupe que l’on entend partout ! Si les djs marocains ne jouaient pas tous la même musique commerciale, nous aurions pu nous différencier des autres, alors que là, la plupart sont au même niveau que des Jukebox !!!! Et puis il nous faut de vrais producteurs, pas des gars qui appuient sur une note sur un clavier avec un preset de « Sylenth » (VST) et pensent qu’ils viennent de faire un super morceau… tout ça demande une volonté collective de la part des acteurs de la scène électronique. Enfin, il faut vraiment que les djs et producteurs comprennent qu’on ne devient pas dj pour la gloire, l’argent ou les filles, mais pour la PASSION !!!! Le jour où tous ces éléments seront réunis on pourra peut être figurer sur la carte des scènes internationales !
Sums: Vos futurs projets ?
A.K: Nous essayons déjà de professionnaliser la Moroko Loko et de l’internationaliser. Nous essayons aussi de développer la Tekno Parade et à terme de créer un vrai label Moroko Loko. Nous sommes une vraie famille et nous faisons tout pour le rester.

Sums: Un dernier mots pour nos lecteurs?

A.K: Je tiens tout d’abord a remercier « Unes » mon mentor qui a toujours été à mes cotés, puis tous les gens qui nous ont aidé à en arriver là où nous en sommes, cet évènement existe grâce aux « Lokos » qui participent à son rayonnement et son ascension. Et puis pour finir je n’ai qu’un seul mot à dire… LONG LIFE MOROKO LOKOOOOOOOOOO !!!!!! :)

Le closing Moroko Loko, c’est l´événement de ce weekend, et se sera au Vikki Beach, le 9 Juillet 2011 de 11h a 22h!!

Pour plus de détails:

Badr Khiyat (Rabat): 06 62 17 47 07
Loukman Nacik (Rabat): 06 61 99 47 71
Abdes Daox (Casa): 06 33 07 81 26

ou consultez la page: « Moroko Loko » sur Facebook !!