La Rétrospective 2013 : le bilan culturel

  • Cinéma 
  • mardi 31 décembre 2013 à 20:58 GMT

A quelques heures de 2014, Artisthick a décidé de passer en revue les évènements culturels phares qui ont marqué 2013.  Entre polémiques, initiatives culturelles, nominations et mauvaises nouvelles, le bilan- à l’avis de la rédaction- reste mitigé.

1-Ils ont sauvé l’Batwar

544257_506392582732442_1037058989_n

En 2013, quelques responsables bien avisés prirent la décision d’investir les anciens abattoirs de Casablanca, devenus pourtant espace culturel depuis 2009, pour les transformer en parking permanent pour voitures de fonctionnaires. La démolition imminente de ce no man’s land aux frontières des faubourgs de Hay Mohammadi a suffit pour qu’artistes et citoyens se mobilisent et que la commune réagisse. Depuis, plusieurs concerts et activités culturelles et artistiques s’y sont déroulés. Par ailleurs,  Ergapolis a lancé un concours pour un plan emménagement de l’espace afin qu’il soit le plus profitable possible à la création artistique.

2-  Ils nous ont quitté

945306_532445876793779_1136951834_n

2013 fut sinistre pour le patrimoine cinématographique marocain. Les acteurs Hassan Mediaf, Mohammed Benbrahim, Mohamed Majd et bien d’autres encore nous ont tristement quitté. La plupart de ces figures nationales vivaient dans des conditions de vie déplorables. Cela nous en dit long sur la place que réserve le Maroc à ses artistes et à la culture et à l’art en général.

3- Mawazine : la polémique Jessie-J

jessie-j-mawazine-maroc-9977e

Car l’on aime polémiquer sur tout et n’importe quoi : et c’est -entre autres- Jessie-J  qui en paya les frais en 2013. En effet, apparaissant avec un micro-short pour sa prestation à l’OLM Souissi pour l’édition 2013 de Mawazine, la chanteuse a suscité maintes controverses. Tous y sont partis de leurs petits commentaires : les partis politiques, les membres du gouvernement, le parlement, les journalistes, les bloggeurs, les commères du quartier…Balayant ainsi et son incroyable talent et sa prestation spectaculaire.

4- Les initiatives culturelles citoyennes :

index

UECSE, l’Association des Jeunes Leaders Marocains, Woman Choufouch…Tous ont œuvré pour sensibiliser jeunes et moins jeunes à des sujets comme la politique, la condition de la femme ou encore à mettre en exergue l’importance de la culture à travers le cinéma, la philosophie ou encore la littérature. Que cela soit à travers des discussions dans des jardins publiques ( L’Flssafa f’zen9a), des projections cinématographiques à la renaissance ou encore à l’AMDH ( Woman Choufouch) ou encore par la distribution d’ouvrages dans le tramway de Casablanca ( Association des Jeunes Leaders Marocains) , ces jeunes ont donné de leurs temps et de leur énergie pour faire passer un message auquel ils croient. Chapeau bas.

5- Elle a remporté le Prix Anna Lindh pour le journalisme :

index

On ne la présente plus. Leila Ghandi est cette boute-en-train qui nous a fait rêvé par les récits de ses voyages sur 2M mais pas que! Elle a fait parlé d’elle et donc du Maroc en remportant  le Prix euro-méditerranéen Anna Lindh pour le journalisme. Titre d’ailleurs qui a soulevé bien des remous dans le monde des médias marocains.

3- Une nomination aux MTV Awards : Ahmed Soultan

ahmed

Et l’on termine cette année 2013 sur une note positive. Le chanteur marocain Ahmed Soultan a non seulement représenté le Maroc pour la deuxième année consécutive aux MTV EMA mais il a encore une fois remporté deux awards: Best Africa/India Act et le Best Middle East Act. Preuve irréfutable donc, que nos artistes ont du talent à revendre.