La planète des singes, le blockbuster incontournable de cet été

Comme vous avez sûrement dû l’entendre, La Planète Des Singes revient sur nos écrans pour nous délivrer la huitième version depuis celle de 1968. Le film qui tire son inspiration du roman de Pierre Boule continue à nous surprendre par tant d’originalité qui nous transporte bien au-delà de nos espérances.

Réalisé par Rupert Wyatt, le film s’ouvre sur une équipe de recherche scientifique qui utilise  des chimpanzés comme cobayes pour mettre au point un traitement contre la maladie d’Alzheimer. Un seul scientifique se distingue : « Will », incarné par le fameux James Franco, qui semble vouloir mener à bien son projet, vu que son père souffre d’Alzheimer à un stade bien avancé. Après des débuts assez lents, le film reprend son élan et prend toute son ampleur quand le jeune scientifique Will découvre que le traitement a pour effet un accroissement surprenant des facultés intellectuelles des singes. C’est là où surgit César, le premier chimpanzé d’une lucidité extraordinaire et devient alors un primate exceptionnel.

Bien que le scénario parait simple, les effets spéciaux dirigés par Welta Digital, eux, se révèlent bluffants,  et munis d’un réalisme d’une intensité déconcertante et sans précédent. Une chose est sûre, César et ses acolytes poilus susciteront en vous des émotions vives que vous n’avez peut être jamais expérimenté. Les yeux de ces créatures sont dotés d’une âme et leur regard exerce en vous un pouvoir de fascination et d’enchantement énormes. Le film réussit un pari difficile où les paroles humaines s’effacent devant les conversations quasi muettes des singes, mais qui restent crédibles de bout en bout.

Une très belle réussite, sanctionnée par un départ plus que prometteur au box office américain; 3 jours seulement après sa sortie, La Planète Des Singes est propulsé au sommet du classement avec  54 millions de dollars de recettes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce film va faire un carton cet été, je ne vous en dis pas plus et vous laisse admirer.

Image de prévisualisation YouTube

Note : 4/5