La 12e édition du Festival Mawazine célèbre « La Route de la Soie »

  • Musique  - News
  • dimanche 24 février 2013 à 21:17 GMT

La 12 ème édition du festival Mawazine nous invite au voyage et à la découverte, à travers la programmation sur la scène du site mystique de la nécropole du Chellah d’une série de concerts célébrant la légendaire route de la soie. Marchant sur les pas de Marco Polo, nous sommes invités à découvrir des artistes venant des différents pays que traverse cette route. Effets visuels, cartes abstraites, miroirs monumentaux, soieries brodées et tapis décorés nous feront voyager à travers deux continents, allant de l’Italie vers le Japon et traversant la Turquie, l’Azerbaïdjan, l’Iran, l’Ouzbékistan, l’Inde et enfin la Chine. Nous vous invitons dans cet article à découvrir ces artistes qui nous feront vibrer au son de leurs voix et de leurs instruments sur la scène du Chellah entre le 25 mai et le 1er juin 2013

16523_501020913270027_653478506_n

C’est à partir de la Sicile que nous aborderons ce voyage, à travers la voix douce et suave de la jeune chanteuse italienne Patrizia Laquidara. Connue en Italie à travers ses albums aux inspirations populaires et latines, l’artiste avait effectué un passage remarqué au festival des musiques populaires de la méditerranée à Casablanca en 2009. Son dernier album Funambola date de 2007 et est inspiré des gestes du funambule Philippe Petit qui marcha sur un fil tendu entre les deux tours de New York. La chanson « Ziza » en est extraite :

Image de prévisualisation YouTube

Nous poursuivons notre périple en Turquie, et plus précisément dans la petite province de Tunceli, dont est originaire Aynur Dogan. Chanteuse confirmée dans son pays, elle viendra faire découvrir au public marocain, pour la première fois, ses chants issus du patrimoine musical kurde.  Nous vous proposons d’écouter son son le plus connu  » Kece Kurdan », véritable hymne à la liberté et à l’émancipation de la femme kurde :

Image de prévisualisation YouTube

Le trio Zabit Nabizade qui débarque tout droit des plaines azéris transportera le public dans une expédition dans le Caucase, à travers le son doux et harmonieux de ses mélodies issues de la tradition musicale nationale. La Perse, étape majeur de la route de la soie, renaîtra avec ses palais somptueux, ses Shahs puissants et ses contes extraordinaires, au son des Tombaks et de la voix unique de Homayoum Shajarian qui offrira un récital d’exception au public Rbati. Le fils prodige du grand maître vocaliste Mohammed Reza Shajarian excelle dans les chants traditionnels perses et connaît une réussite fulgurante dans son pays. La route de la soie a favorisé le rapprochement entre les peuples dans tous les domaines de la vie, y compris la musique. Yulduz Turdieva en est la preuve irréfutable, elle viendra sur la scène du Chellah pour interpréter des chants ouzbeks considérablement imbibés par la culture musicale islamique et qui rappellent fortement la musique andalouse ou les maqâmats arabo-turques :

Image de prévisualisation YouTube

L’Inde sera représentée par la danseuse Sharmila Sharma, qui viendra envoûter l’auditoire, de par ses gestes vifs et délicats, savamment exécutés et relevant d’une grande technicité. L’étape suivante sera l’empire du milieu. L’ensemble Dragon en représentera le meilleur de la musique traditionnelle, mondialement connue pour son authenticité et ses racines qui remontent aux premières dynasties régnantes. L’étape ultime de ce périple sera  » le pays du soleil levant « . Adulés à chacun de leurs passages dans les grands festivals mondiaux, de Londres à Bornéo, le duo Shunsuke Kimura & Etsuro Ono, virtuoses du Tsugaru-shamisen et Shinobue (flûte traversière japonaise) présenteront une fusion entre musique traditionnelle et musique folklorique japonaise :

Image de prévisualisation YouTube