HASNI DAY : l’hommage original à Cheb Hasni

capture-decran-2016-09-29-a-14-49-22

Considéré comme le roi du raï sentimental, Cheb Hasni disparaissait tragiquement le 29 septembre 1994, assassiné en pleine guerre civile algérienne. 22 ans après, et sous la houlette du directeur artistique Mohamed Sqalli, des artistes de la nouvelle génération rendent hommage à travers des créations originales au chanteur aux 150 albums.

« Le Hasni Day célèbre sa création, libre et pleine d’espérance et démontre que son héritage continue d’inspirer les artistes de notre époque. Le Hasni Day présente les créations de 7 artistes de la nouvelle génération qui ont souhaité créer autour de l’univers du roi du raï sentimental. »

Image de prévisualisation YouTube

Dans un site dédié au Hasni Day, vous pouvez retrouver des reprises de Cheb Hasni par Fayçal Azizi, Mohamed Lamouri, Sarah Maison, et Malca, ainsi que des oeuvres originales de Salim Bayri, Raouia Boularbah, et Yassine Mourabit.

Mohamed Sqalli initiateur du projet a répondu à quelques-unes de nos questions

Comment est née l’idée du projet du Hasni Day ? 

Mohamed Sqalli : plusieurs choses ont motivé la création du Hasni Day. J’ai d’abord grandi dans les années 90 au Maroc, et ou le rai et le chaabi étaient très présents dans notre quotidien. Il y a également au sein du projet Malca (Mohammed Sqalli est le manager et directeur artistique de Malca) sur lequel j’ai travaillé ces dernières années cette volonté de s’imprégner de l’héritage musical et visuel du Maghreb.

Enfin, et c’est le plus important pour moi, puisque ayant vécu pendant 10 ans en France, j’ai pu voir que l’attitude qui est émise à la fois par les français et les occidentaux mais aussi par les arabes eux-même vis-à-vis de cette culture de la musique populaire arabe, avec des réactions qui tiennent soit de la dérision, soit à de la pure condescendance. N’étant pas d’accord avec ce constat, je crois que cette musique est un vrai travail de qualité, avec à l’arrivée une sincérité et une pureté dans l’expression, et qui au final n’est pas à la portée de tout le monde.  Pour moi, Hasni est un vrai héros, un artiste qui sortait une cassette par nuit de chansons complètement incroyable et qui arrive à toucher directement les gens, et c’est pour ça que l’on a voulu lui rendre hommage.

Image de prévisualisation YouTube

Peux-tu nous parler du choix de réunir 7 artistes autour de cet héritage-là ? 

MS : Je considère les artistes présents sur HASNI DAY comme des réformateurs de la culture maghrébine. Ce sont des gens qui essayent d’apporter une certaine modernité dans leur art, et ils sont malheureusement rares dans les pays arabes, puisque beaucoup sont dans la reproduction de ce qui se fait dans les Etats-unis, ou au Liban. J’ai essayé de réunir des artistes qui apportent quelque chose de nouveau à la culture maghrébine.

Avec un site dédié et une soirée de prévu, y aura-t-il d’autres projets autour de Cheb Hasni ? 

MS : Pour l’instant et pour cette première édition du HASNI DAY, il n’y a pas de contenu supplémentaire de prévu. C’est un évènement que l’on va essayer de pérenniser et dès l’année prochaine, nous aurons de nouveaux artistes, avec de nouvelles créations, et un nouvel évènement. Par ailleurs, il se pourrait que l’on sorte un EP avec les quatre morceaux qui ont été fait.