G.O.O.D Music, le collectif de Kanye West présente Cruel Summer

Après avoir été maintes fois repoussée, la première compilation du collectif G.O.O.D Music, initié en 2004 par Kanye West est enfin sortie il y a quelques jours, et le moins que l’on puisse dire est qu’elle tient absolument ses promesses !

La compilation est restée fidèle au tracklisting qui circulait déjà depuis quelques temps sur internet, et regroupe la plupart des artistes du label G.O.O.D Music,lire « Getting Out Our Dreams ».
Douze titres affichant pour la plupart Kanye West accompagné de ses protégés au sommet de leur art. Une bien belle brochette des meilleurs voix du Hip Hop et du Rap, composée entre autres de Common ,John Legend ,Kid Cudi ,2 Chainz ,Pusha-T ,Big Sean ,auxquels viennent s’ajouter quelques grosses pointures du domaine,qui nous ont habitué à collaborer avec Kanye sur des productions à grand succès, comme Jay-Z, R.Kelly ou encore DJ Khaled.

Kanye West est connu pour être très méticuleux au studio,on sent bien qu’il l’a été particulièrement pour un premier release du label G.O.O.D Music. D’ailleurs, il le dit lui-même dans cette vidéo:

Image de prévisualisation YouTube

Comme nous y a habitué celui qu’on surnomme Yeezy  ,les douze titres sont plus novateurs les uns que les autres , une production parfaite ,assurée en plus de Kanye lui-même par Q-Tip et No ID. Les paroles de leur coté n’ont pas été négligées, loin de là. Avec une notoriété et un swag toujours aussi prononcé, elles ne manquent pas de sens et restent profondes.

Le LP s’ouvre sur le très motivant « To The World »,Kanye nous explique ensuite que lui et sa « Clique » sont ici pour faire la loi ,la loi du Hip-Hop sans doute,surtout avec cette compilation qui met réellement la barre très haute pour les autres labels. Par la suite, on est envouté par la magnifique mélodie au piano de « New God Flow » qui est sans doute parmi les meilleures au cotés de « Higher » et « The One » qui ne laisseront sans doute personne indifférent .Vous serez aussi surpris par le début de « The morning » qui sonne assez reggae, mais c’est sur un beat lourd que les flows s’enchaîneront  par la suite : le mélange est osé mais reste réussit.

Ne confondons toutefois pas, bien que sa touche soit bien apparente, Cruel Summer est loin de ressembler à un album solo de Kanye West. Mais pour un tout premier disque du collectif, ce L.P. est pétri de qualité et promet un magnifique futur au label,  auquel on ne peut que lever le chapeau.