French Montana, le rappeur Marocain du Bronx.

130301-french-montana_0

On nous parle souvent de RedOne, ce Marocain symbole de succès qui a su se hisser au sommet en devenant l’un des producteurs les plus plébiscités par les stars de la musique populaire américaine, même si ce qu’il fait reste artistiquement faible. Mais ce qui est désolant dans l’histoire c’est qu’on oublie d’autres artistes bien de chez nous qui ont eux aussi réussi à percer dans le monde de la musique outre-atlantique, et notamment, le malheureusement assez méconnu au Maroc, le rappeur French Montana, qui fût lui-même assez déçu de ne s’être fait reconnaître que par très peu de personnes lors de son dernier passage dans son pays natal.

French+Montana

Né Karim Kharbouch à Rabat, il a immigré à New York, dans le Bronx avec sa famille alors qu’il avait 13 ans. Il affirme lui même qu’avec le foot, le Rap a été depuis toujours l’une de ses passions. Dès 2002, French Monatana sort de l’ombre en lançant une série de Mixtapes avec son ami Cokeboy Los, pour atteindre 14 sorties entre 2002 et 2010. Ainsi commença la success story. Il signe en 2009 chez la maison de disque d’Akon qu’il quitte 2 ans après. Des rumeurs circulent alors sur sa possible signature chez Rick Ross ou chez Kanye West. Oui vous l’aurez remarqué, les grosses pointures du Hip Hop apparaissent déjà. Et nous n’avons même pas parlé de son échange d’insultes courant 2012, à l’antenne de radios puis sur Twitter, avec 50 Cent !
French possède aussi son propre label, Cocaine City Records qui compte le très talentueux Machine Gun Kelly (MGK) parmi ses rangs. De par sa proximité avec Rick Ross et Puff Daddy, il a signé en 2012 un accord de coentreprise avec Maybach Music Group et Bad Boy Records. Il a réalisé par ailleurs un grand nombre de collaborations avec les grands noms de la scène Rap américaine comme Lil’ Wayne, Drake, 2 Chainz, Rick Ross, ou encore son plus récent featuring avec Nicki Minaj, Freaks. Une autre collaboration à citer est celle avec son compatriote La Fouine sur Ray Charles du dernier album de ce dernier.
On notera aussi que même s’il est actif sur scène depuis déjà plusieurs années, son premier album ne sortira que cette année, « Excuse My French » est en effet prévu pour Mai 2013.

Image de prévisualisation YouTube

Ayant commencé par faire exclusivement du Rap underground, on pourrait reprocher à French Montana d’être tombé dans la marmite de la musique commerciale dans laquelle il s’enfonce de plus en plus. Oui, le super-pouvoir de l’argent, surtout aux États-Unis l’a fait dévier du chemin qu’il avait pris en commençant. Victime de son propre succès, French Montana s’est de plus en plus rapproché de ces rappeurs qui chantent pour chanter, et bien-entendu pour se faire de l’argent, ce qui est bien malheureux. La différence est claire entre la bonne musique qu’il était capable de nous offrir à ses débuts, nous ne citerons que « Gotta feel us » sortie en 2007 dans « French Revolution » et les titres qu’il sort dernièrement, tout juste capable de bien se classer sur les charts internationaux grâce aux rondeurs sur les clips.

Image de prévisualisation YouTube