François-Xavier Demaison s’évade à Casablanca

  • Arts  - Scène
  • mercredi 13 février 2013 à 10:29 GMT

FX DEMAISON- Patricia Franchino.jpg

Après « Demaison s’envole », François-Xavier Demaison vous invite, vous demande, enfin… vous supplie de venir voir son nouveau spectacle « Demaison s’évade ! », ça se passe aux Studio des Arts Vivants à Casablanca, les 19 et 20 février 2013 à 21h00.

Il nous livre son regard sur le monde à travers une toute nouvelle galerie de personnages singuliers, cruels, familiers, parfois désespérés souvent désespérants :

– un couple de bobos en exil à Marrakech…

– un conseiller en adultère…

– un directeur de théâtre esclavagiste…

– un gynécologue italien qui pratique l’accouchement « Bel Canto »…

– un grand-père ancien résistant, fumeur de haschich, amateur de rap et de femmes fortes…

– un voyant-masseur… si, si ça existe…

– un sommelier saoul tension…

Pour ne citer que ceux là…

Il nous parle également de sa fille, de sa femme québécoise (de toute façon, il en parle tout le temps de sa femme québécoise).

C’est son grand retour sur scène trois ans après son premier one man show « Demaison s’envole » qui lui a valu une nomination aux Molières 2008 comme meilleur seul en scène, et des films dont «Coluche, l’histoire d’un mec », qui lui a valu une nomination aux Césars comme meilleur acteur en 2009.

Francois-Xavier-Demaison-en-Interview-VIP-RFM_diapo_534x374

FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON

SOUHAITE HUMBLEMENT

S’EXPRIMER :

«La scène me manquait trop ! J’ai été gâté au cinéma par des rôles variés, mais il fallait que je retrouve le One man show. C’était un besoin physique (Non, non pas seulement pour l’intensité, l’adrénaline, ou encore le contact du public mais surtout parce que j’avais besoin de perdre du poids).

J’ai reconstitué l’équipe du premier spectacle (Samuel Le Bihan qui, entre temps, était devenu boucher bio à Plougastel… Mickael Quiroga, qui vivait d’expédients dans le quartier chinois… et Eric Théobald qui était en stage de contrôle de la colère depuis trois ans) et on s’est mis au travail…

Nous avons passé plusieurs semaines dans des maisons de campagne, des caves, des roulottes, à pied, à cheval, en voiture, à s’engueuler, à se déchirer, à pas savoir qui allait mettre la table, à pas vouloir faire la vaisselle, bref, on a bossé comme des brutes !

Nous sommes différents mais complémentaires, c’est pourquoi nous n’avons gardé que les personnages qui nous parlaient à tous les 4. On s’est beaucoup beaucoup remis en question (analyse, retour sur soi, feng shui, gymnastique maya, dialogue avec les arbres)….

Je voulais un spectacle qui s’adresse à un large public. Entraîner un maximum de gens dans mon délire sans pour autant céder à la facilité, un spectacle où chacun se reconnaîtrait dans ses qualités et ses travers, ses forces et ses faiblesses.

La bise.

( Dossier de presse )

———————————————————–

Du 19 au 20 février 2013 

Lieu : Le Studio des Arts Vivants – Casablanca 

38, Route d’AzzemourHay Nassim, Aïn Diab – 20000