Génération Mawazine 2013 : une édition explosive !

Artisthick y était, et vous en livre tous les détails!

Scène tape à l’œil, instruments dernier cri adaptés, ambiance ambiguë entre candidats anxieux et excités à la fois… D’entrée de jeu, l’on sentait que cette édition était assez particulière et prometteuse, une finale « Rock » opposant les deux grandes capitales Rabat et Casablanca.

Tout le monde attendait avec impatience la montée sur scène des groupes retenus pour la finale de la 8ème édition de Génération Mawazine, entre l’équipe organisatrice qui était sur le qui-vive, à tout le temps vérifier que tout était en place et que l’ambiance était des plus favorables et pour le jury et pour les finalistes, les photographes ainsi que plusieurs médias venus communiquer sur l’évènement.

IMG-20130412-WA0000
Les premiers à inaugurer cette finale étaient les Fils Akkaf. Et quel début ! Un son unique, une multitude de styles qui se confondent, entre blues et rock, ce qui leur a conféré une authenticité sans égal. Une très bonne maîtrise instrumentale, une synchronisation remarquable malgré quelques passages brefs où la vocaliste n’arrivait pas à se hisser à la hauteur des instruments l’accompagnant, erreurs très négligeables comparées à la performance de qualité qu’ont présenté les Fils Akkaf tout au long des trois morceaux qu’ils ont joués.

64322_568349043187908_29709153_n

Les Fils Akkaf

Ensuite est venu le tour du deuxième groupe The Basement. On notait particulièrement un chanteur très sûr de lui, des membres qui dégageaient une aisance particulière, une présence et un dynamisme notables. The Basement, assez timide et réservé de prime abord, a pris de plus en plus d’assurance au fil des morceaux interprétés et a su de ce fait charmer l’audience et le jury à travers un style très recherché, une voix originale d’un vocaliste dynamique qui a su s’approprier la scène et accaparer l’attention de tous, et une bonne osmose entre les membres du groupe. D’ailleurs, cette impression générale a été très vite partagée par le jury qui leur a adressé un verdict des plus flatteurs.

 Les Milestone Edge, le troisième groupe à monter sur scène, n’a pas dérogé à la règle implicite que ses précédents ont instaurée sur scène : une performance de grande qualité ! L’on notera spécialement un vestimentaire tout en noir qui concorde parfaitement avec le style du groupe, une occupation bien pensée de l’espace sur scène, un timbre de voix profond, propre au chanteur et qui a su s’adapter aux chansons du groupe. Cependant, bien que leur morceaux furent bien reçus, le jury a trouvé qu’ils la jouaient plutôt safe, que leur performance manquait de spice, ce qui était en décalage avec l’esprit de Génération Mawazine dont l’objectif est de promouvoir l’innovation, l’originalité et l’authenticité.

Les Milestone Edge live sur la scène de Génération Mawazine.

Les Milestone Edge live sur la scène de Génération Mawazine.

Ce fut au tour des Hinder Minds de clôturer l’événement. Etant déjà arrivés à la finale de l’édition précédente, ils ont eu le privilège de bénéficier des conseils du jury, ce qui leur a donné le temps nécessaire de travailler leur son et de mettre toutes les chances de leur côté. Un charisme palpable, une présence confirmée sur scène et une interaction particulière avec l’audience. On remarque aussi qu’en leur qualité d’anciens finalistes à GM, cette expérience leur a été bénéfique en ce sens qu’elle les a aidés à murir artistiquement et individuellement. Ils ont aussi pu se distinguer des autres candidats en présentant un troisième morceau de Rock en Darija, un bon point que le jury n’a pas manqué de souligner.

hind

Hinder Minds, live sur la scène de Génération Mawazine.

Après avoir passé des heures à écouter des performances détonantes et singulières, le jury était confronté à la dure mission d’élire un seul gagnant. Une mission très pénible étant donné que les délibérations ont pris un peu plus de 15 minutes ! Il faut croire que le choix était difficile, les groupes ayant donné le meilleur d’eux-mêmes.

L’instant fatidique venu, tous les groupes étaient réunis autour du présentateur qui détenait entre ses mains le sort de leurs carrières. Une ambiance dense, tendue, un silence à couper au couteau avant d’annoncer le nom de l’heureux gagnant de la 8ème édition de Génération Mawazine, et qui, comme vous le savez dorénavant, a été The Basement!  Une victoire bien méritée, une émotion très forte était flagrante sur  les visages des membres du groupe, qui voyaient leurs efforts couronnés de succès et leurs rêves enfin se concrétiser. Des déceptions par ci, des regrets par-là, mais un fort esprit sportif caractérisait les perdants –si on peut se permettre un mot pareil, étant donné la qualité des prestations- qui tenaient tous à se féliciter.

The-Basement-

The Basement, grand gagnant de la 8ème édition de Génération Mawazine!

D’emblée, toute la rédaction d’Artisthick félicite encore une fois The Basement pour leur victoire méritée mais aussi tous les autres candidats car ce qui importe, c’est la valeur ajoutée de leur art pour la scène musicale marocaine florissante !