Festival International du Film de Marrakech : C’est reparti !

  • Cinéma 
  • dimanche 2 décembre 2012 à 10:22 GMT

« Je déclare, ouvert, le 12 ème Festival International du Film de Marrakech. »

C’est sous une pluie battante que John Boorman, réalisateur & président du Jury longs-métrages, lança cette édition du FIFM.

La pluie n’empêcha pas les badauds de suivre la Cérémonie d’Ouverture, sur l’écran géant suspendu au mur du Palais des Congrès. Belle ambiance ; L’amour du Festival réunissant les Hommes devant cette tradition annuelle. Un lien s’était tissé entre acteurs, réalisateurs et leur public présent: C’était le lien du cinéma.

Une troupe indienne exécuta une prestation de danse remarquable, en présence de l’actrice Malaika. Bel hommage rendu à l’Inde, à ses fameux Item Songs avec leur chorégraphie inimitable.

Un peu plus tard, nous assistions à un évènement inoubliable. Amateurs du cinéma Indien, Amitabh Bachchan et Hrithik Roshan présentèrent le  film « La Famille Indienne » au cœur de la cité ocre : La Place Jamaa El Fna.

Ainsi fut ouverte la 12 ème édition du Festival du Film de Marrakech.

Samedi 1 er Décembre 2012 eut lieu une conférence de presse. L’invité ? Vous le connaissez tous: Shahrukh Khan.

Cette conférence fut propice à plusieurs éclaircissements, dont nous allons vous relayer les plus significatifs.

Crédit Photo : PlanetSRK.com

A un journaliste lui demandant la raison pour laquelle il n’a jamais pensé à une collaboration avec Hollywood, Sharukh Khan joua la carte de la modestie, en déclarant qu’il ne savait pas danser ni chanter. De surcroit, il dit ne pas posséder le charme exotique exigé par les Studios Hollywoodiens.

On lui demanda également, en tant qu’acteur principal de la scène indienne, comment imaginait-il Bollywood d’ici une dizaine d’années. La réponse fut concise: L’évolution du cinéma est parallèle à celle de sa patrie d’adoption. Il donna l’exemple du cinéma Coréen ou Hispanophone, qu’il visionnait autrefois, et dont l’essor est du à l’essor économique & social de son pays. L’on imaginerait mal une économie en gésine anticipée, voulant pondre un cinéma de qualité.

Aujourd’hui aura lieu la projection du film Marocain « les Chevaux de Dieu », participant au concours Longs-Métrages. Une review détaillée sera mis à votre disposition !