Festival Gnaoua d’Essaouira: Une 17ème édition qui promet!

Gnaoua, au delà d’un simple style musical. Une manière d’être, un art de vivre, hautement contesté depuis la nuit des temps mais qui continue malgré tout, à enchanter, à fédérer un public souhaitant découvrir l’art ancestral Gnaoui, un public en quête d’apaisement, d’extase et même d’abandon autour de mâalems maniant leurs guembris avec une habilité et une science très rarement remarquées en milieu musical. Cependant, durant la dernière décennie, le style Gnaoui s’est ouvert sur le monde de la musique, échangeant avec d’autres cultures ce qui a favorisé sa reconnaissance à l’échelle mondiale. L’on assiste dès lors à des fusions des plus exquises combinant à la fois ambiance poétique et rythmes déchainés guérissant les âmes venues s’imprégner de musique pure, baignant dans un décor intimiste, psychédélique, limite surréaliste. D’ailleurs, Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira, classé 5ème au top des 25 meilleurs festivals du monde selon le célèbre magazine britannique Songlines Magazine a largement contribué à cette révolution musicale à travers les mâalems nationaux et artistes internationaux invités chaque année. 

Le festival nous revient cette année avec une 17ème édition riche dont la programmation est très diversifiée, au grand bonheur des mélomanes gnaouis venus y assister des quatre coins du monde. Artisthick a suivi pour vous la conférence de presse d’annonce de la programmation de l’édition 2014, et vous en livre les détails!

La conférence a donc débuté avec Mme Neila Tazi, adressant un discours de bienvenue à l’assistance. Une étude fastidieuse-sur laquelle nous ferons l’impasse, vous imaginez bien- a ensuite été exposée, détaillant l’impact du festival sur la prospérité de la ville d’Essaouira sur tous les niveaux, pour enfin aboutir à la partie tant attendue par tous; l’annonce de la programmation de l’édition 2014. 

Le programme de l’événement (qui sera officiellement affiché sur le site web dédié à cet effet) s’étale sur quatre jours comme pour chaque édition, au bonheur de son public, et lui donne rendez-vous du Jeudi 12 au Dimanche 15 Juin 2014. Cette année, la ville d’Essaouira se voit enchantée d’accueillir des artistes de grande renommée, notamment Ayo, la sublime allemande aux origines tziganes qui nous transportera grâce à sa voix très distinguée ainsi que ses chansons aux connotations folk/soulle célèbre trompettiste Ibrahim Maalouf qui, en plus de sa large connaissance en Jazz, oeuvre depuis toujours à concilier orient et occident à travers ses compositions, et le grand bassiste Marcus Miller se distinguant par sa grande maîtrise de plusieurs instruments, mais aussi Didier Lockwood, Bassekou Kouyate, Mario Canonge et le groupe d’origines métissées, considéré comme étant la révélation de l’année Meta & The Cornerstones

Le volet national, qui n’est pas en reste, connaîtra la participation de grands mâalems de renom, qui, comme à chaque édition, enflammeront la scène et pousseront grands et petits à se déhancher sur des rythmes endiablés tout au long du festival. Ces mêmes mâalems qui n’ont nullement besoin d’introduction puisque l’expression de leur art se suffit à elle-même. Je cite Mâalem Abdesselam Alikane d’Essaouira, Mâalem Abdelkebir Merchane de Marrakech, Mâalem Abdenbi El Gadari de Casablanca, Mâalem Brahim El Belkani de Marrakech, Mâalem Abdelaziz Soudani d’Essaouira, Mâalems Ahmed et Mustapha Baqbou respectivement de Fès et Marrakech, Mâalem Hassan Boussou de Casablanca, Mâalems Mahmoud et Mokhtar Guinea d’Essaouira, Mâalem Mohamed Kouyou de Marrakech, Mâalem Omar Hayat d’Essaouira, Mâalem Reda Stitou de Tanger, Maâalem Said Oughassal de Casablanca et enfin Mâalem Hamid El Kasri de Rabat.

Image de prévisualisation YouTube

Le festival verra aussi participer la confrérie des Hmadchas, la troupe folklorique Ganga d’Agadir, Foulane Bouhssin qui puise dans le registre berbère, le groupe casablancais Derdba, le groupe Kif Samba combinant à la fois chants gnaouis traditionnels et rythmes modernes, et enfin les Issaouas de Meknès ainsi que ceux d’Essaouira.

Le festival a également prévu de rendre hommage aux Mâalem Abderrahmane Paco, Mâalem Abdallah Guinea, Mâalem Chérif Regragui, figures emblématiques de l’art Gnaoui qui ont grandement participé à la diffusion de cette culture de par le monde entier. Mâalems qui nous ont certes quitté, mais dont l’oeuvre et le savoir-faire continuent à se transmettre jusqu’à présent.

A travers cette programmation, le festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira démontre encore une fois qu’il est par excellence le carrefour des différentes cultures mondiales. C’est aussi un point de rencontre et d’échange entre artistes et participants à travers les forums organisés en tables rondes. D’ailleurs, le forum de cette édition portera sur la thématique « L’Afrique à venir », sous la lumière des rapprochements opérés entre les différents pays du continent, augure d’une ère nouvelle d’une Afrique indépendante.

En bref, l’expérience qu’offre le festival Gnaoua Musiques du Monde n’est à rater sous aucun prétexte, et Artisthick veillera à vous en transmettre les points phares.

Stay Tuned!