Expo : RE-monter le temps de Touda Bouanani

 

0

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices. Des plus beaux de nos jours ! »  Alphonse de Lamartine

Du temps on dit communément qu’il file, qu’il fuit, qu’il vole, qu’il nous échappe. La frénésie du temps, vertigineuse. On cherche alors à le défier, à le capturer en le fixant sur une page, une pellicule, à saisir sa fugacité à coups de pinceau sur une toile, ou à écrire pour garder vive la mémoire du vécu. Quelle joie de retrouver le temps perdu entre les vieilles pages d’un livre jauni, dans le coin d’une rue, à la perception d’une lumière, d’une saveur ou d’une musique particulière : de faire remonter à la surface de notre conscience, le souvenir vif d’un vécu. Ainsi, le temps retentirait en nous de façon différente : la perception du temps vécue se ferait à travers le prisme de notre sensibilité et de notre expérience.

C’est dans un voyage temporel que Touda Bouanani nous transporte dans son exposition Re-monter le temps à la Kulte Gallery & Editions de Rabat.  En fouillant dans les dédales de sa mémoire, exposée dans les espaces de la galerie, on y trouve des fragments de vie, qui s’assemblent pour former un collage d’imageries, de photographies, de dessins, de cartes… Au fil des photographies,  Touda apparaît de dos, la silhouette bleue, silencieuse devant des paysages et des lieux chargés d’histoire comme Volubilis, Rome. Sa parole se libère dans une vidéo, filmée au-delà d’une fenêtre, et s’échappe des livres exposés, qui s’empilent contre un poteau, s’ouvrent et s’accrochent sur le mur :  ils deviennent alors des éléments visuels, les mots et les titres font résonner des choses dans notre imaginaire.

3

1

4

Touda, la narratrice

Ces bribes d’histoires, accrochées sur les murs, sont personnelles mais aussi historiques ou imaginaires, il ne s’agit pas d’autobiographie. Touda est avant tout une narratrice et tout souvenir n’est que prétexte à la narration. Les histoires qu’elles raconte sont collectées de ses expériences, de ses histoires familiales, de ses lectures et de ses voyages. La narration est ainsi un moyen de substituer à l’oubli et de sauvegarder le vécu de l’histoire.

Le voyage dans le temps dont elle nous prend n’est pas chronologique. Il se fait sinueusement, dans des contours flous, les temps se confondent et les frontières entre eux s’abolissent. L’expérience du temps n’est jamais linéaire, car celui-ci prend racine dans le vécu et la sensibilité. Avec son regard, le spectateur vient attribuer un second temps à l’exposition : celui de sa lecture.

Touda Bouanani est une artiste plasticienne et vidéaste diplômée des Beaux-arts de Bordeaux. Elle est la fille du célèbre cinéaste, dessinateur, poète et romancier marocain Ahmed Bouanani. Dans l’exposition, Touda a mis à disposition sa bibliothèque familiale regroupant une partie de la collection de revues et bandes dessinées des Bouanani.

Pour se laisser bercer par les histoires de Touda et faire un voyage dans le temps, c’est à la Kulte Gallery & Editions de Rabat qu’il faut se rendre du 5 février jusqu’au 12 mars 2016.

Kulte Gallery & Editions :  7, Rue Benzerte Quartier Hassan, Rabat. Ouverture : du lundi au samedi de 15h à 19h.