Exodus : censuré au Maroc ?

exodus-gods-kings-cast

« Exodus : Gods and Kings » dernier film de Ridley Scott devait sortir ce mercredi 24 décembre dans plusieurs salles marocaines, pourtant les spectateurs qui se sont pressés dans les salles hier ont eu la surprise de voir leur film déprogrammé. Une première depuis plusieurs années, puisque le Maroc à travers son CCM, le centre cinématographique marocain, que certains ont renommé centre de censure marocain, ne posait plus trop de problèmes pour accorder des visas d’exploitations aux films marocains et étrangers.

Pour l’heure aucune réaction officielle n’a été faite du coté du CCM, ou du ministère de la communication, ministère de tutelle de cet organisme. Seul, l’IMAX Morocco Mall a réagi via Facebook, en renvoyant la balle aux « autorités concernées ».

Le film « Exodus : Gods and Kings », offre une nouvelle vision de l’histoire biblique de l’Exode des Hébreux d’Egypte menés par Moïse, une vision du réalisateur Ridley Scott qui ne semble pas plaire dans bon nombre de pays, puisque le film a créé plusieurs polémiques avant sa sortie, accusant le réalisateur de racisme pour n’avoir choisi que des acteurs blancs lors du casting. Mais alors pour quelle raison le film n’est pas disponible au Maroc, alors que les exploitants de salles l’avait annoncé plusieurs semaines à l’avance ? Difficile de se prononcer pour l’instant ou encore de prévaloir une décision « religieuse » pour justifier cette déprogrammation. Pourtant, quelques scènes du film Exodus ont été filmées au Maroc, dans la région de Ouarzazate.

Image de prévisualisation YouTube

Mis à jour :

  • « J’ai reçu  des menaces des équipes du CCM si la projection d’Exodus est maintenue » ,  déclare  Hassan Belkady, propriétaire du cinéma Rif à Casablanca, qui a finalement décidé de déprogrammé le film à son tour.
  • Le cinéma la Renaissance de Rabat déprogramme aujourd’hui le film Exodus et le remplace par le film malien Timbuktu.
  • Le visa d’exploitation du film a bien été délivré, et à l’heure ou nous écrivons ces lignes aucun écrit n’est parvenu aux salles qui devaient projetés le film.
  • Les Megarama de Casablanca, Marrakech, et Fès ont retirés aujourd’hui toutes les affiches et la communication autour d’Exodus. Le film a été projetés, hier, mercredi 24 décembre, lors de la première projection de 14h, puis a été retirés.
  • Aucune réaction officielle dela part du centre cinématographique marocain. Telquel.ma précise qu’un communiqué avec les détails de cette interdiction sera prochainement envoyé aux exploitants de salles.