Et maintenant on va où ?

Nadine Labaki dresse un tableau jovial et surtout audacieux dans son nouveau long métrage : Et maintenant on va où ? , qui succède  à Caramel . Elle reste fidèle à son style où la femme fait preuve de force et de courage. Dans un cadre bercé par un décor détendu et amical, Nadine dessine un monde blessé mais souriant, tentant d’éteindre la flamme haineuse qui brûle entre l’intolérance et le conflit religieux animant hommes et femmes.

« J’ai écrit mon film avant les révolutions arabes, mais je me pose la même question : je suis optimiste et j’ai peur à la fois, mais j’espère qu’on va en faire quelque chose », affirme Nadine Labaki avec une grande espérance.

Portant le voile ou une croix, des femmes en deuil vêtues de noir se dirigent vers le cimetière de leur village, bravant un soleil ardent tout en serrant contre leur poitrine la photographie de leur mari, frère ou fils que la guerre leur a enlevés.
Ces femmes essayent de masquer les menaces extérieures qui pèsent sur un Liban déchiré et cherchent à guérir une plaie difficile à oublier.

En se liant d’une amitié solide, elles protègent les hommes qui leur restent pour étouffer la colère et la violence qui peuvent naître de leurs différences.

Cette comédie est subtilement mêlée à de la musique enjouée que l’on doit à Khaled Mouzanar, qui n’est autre que l’époux de la réalisatrice.

A ces mélodies inspirées s’ajoutent rires, tensions et dialogues construits qui nous montrent comment un peuple se sent davantage appartenir à sa religion qu’à son pays.

Un sujet délicat est donc abordé mais qui n’empêchera point d’accumuler jusqu’à présent 3 prix et 7 nominations; d’autant plus que les comédiens ont été soigneusement recueillis dans des villages.

Ainsi, Nadine Labaki s’offre un libre arbitre scénaristique en attribuant par exemple le rôle du prêtre à un musulman, et celui de l’Imam à un chrétien.

Et maintenant on va où? réussit à éblouir et émouvoir le spectateur, puisqu’il rapproche des personnages fantaisistes en traitant un sujet épineux avec humour et légèreté. N’hésitez pas à y consacrer un après-midi dès sa sortie prochaine en salle!

Image de prévisualisation YouTube