Elle est diabétique 3 : La comédie de l’année

Dans un élan désespéré de me réconcilier avec le cinéma Marocain, je suis allé voir le très attendu « Elle est diabétique, hypertendue et refuse de crever 3 ».  Après le succès qu’ont connu les deux premiers opus, on ne pouvait s’attendre qu’à mieux.
Le film est réalisé par les frères Imad et Swel Noury et co-réalisé par leur père Hakim Noury, les jeunes réalisateurs maroco-espagnols ont apporté une touche originale au film lors du montage avec des scènes en split-screen à la façon de bandes-dessinées qui se marie bien avec le genre comique.
On retrouve cette fois-ci comme acteurs principaux Amina Rachid dans le rôle de L’hajja Fakhita, Hakim Noury dans celui de Kamal et Asmaa Khamlichi dans la peau de la séduisante Leïla.

L’action se déroule dans le très select Mazagan Beach Resort. On a d’une part Lalla Fakhita, riche oisive octogénaire, accompagnée de son chauffeur Brahim , qui vient passer quelques jours de vacances pour oublier le stress engendré par le complot de son ex-mari voulant lui extirper ses biens.

D’autre part, c’est Kamal, un baron de la drogue fuyant son ex-femme, épaulé par son acolyte Mounaïm, et qui est venu pour se détendre et conclure un marcher, quand il rencontre par hasard Leïla, une ravissante nympho dont il tombe rapidement sous le charme ! Mais à peine notre baron déploie ses talents de dragueur confirmé que L’hajja Fakhita lui met déjà le grappin dessus. Jalouse de la belle Leïla, elle tente de s’approprier à tout prix l’attention de Kamal, ce qui donne naissance à un triangle loufoque qui enchaine situations délirantes et dialogues hilarants avec une darija des plus authentiques dans les multiples recoins du luxueux palace.

On aurait pu s’en tenir à cela quand soudain, après avoir eu vent de la présence d’un officier de police à l’hôtel, Kamal décide de cacher la marchandise dans la suite de L’hajja Fatikha afin d’échapper aux soupçons. Ce qui le met dans une situation très délicate quand il veut la récupérer, pour le plus grand plaisir du spectateur !

« Elle est diabétique 3  » est donc le must-see du cinéma marocain de cette année, une œuvre originale avec une mise en scène sympathique et une qualité audiovisuelle très correcte. Bons moments de rigolade garantis !

Bande annonce: