Documentaire: « 475 : When marriage becomes a punishment »

Amina Filali, jeune fille de 16 ans, s’est donnée la mort le samedi 10 mars 2012, craquant ainsi sous la pression d’un destin qu’elle n’a pas choisi, d’une justice « injuste » envers elle, d’un entourage lui ayant forcé la main. En effet, un an plus tôt, Amina a été victime d’un viol puis mariée de force à son violeur pour soi-disant sauver l’honneur souillé de la victime ainsi que de sa famille. Dès lors, son « mari » n’a pas cessé de la maltraiter, ce qui a poussé Amina au suicide pour fuir un quotidien qu’elle ne put supporter.

Deux mois plus tard, Safae, jeune tangéroise de 14 ans, est confrontée au même drame, à quelques différences près ; contrainte de se marier avec son violeur en 2011, elle accouche neuf mois plus tard d’une petite fille n’ayant aucun nom à inscrire sur son état civil, puisque le père ne s’est plus donné la peine de réapparaître après le mariage. Les parents de Safae n’étaient même pas présents quand le juge a prononcé son verdict, leur consentement n’a même pas été requis.

L’opinion publique a longtemps condamné la loi 475 du code pénal consistant à épargner un violeur à condition d’épouser sa victime, considérant que cette dernière a été de ce fait violée deux fois de suite. Des sit-in ont été organisés pour dénoncer cette loi protégeant plus le bourreau que la victime, allant même jusqu’à dire que cette loi présente « une incitation au viol », puisque ce dernier sera maquillé par la suite avec l’aide de familles ignorantes et d’une justice complice.

Le film

Face à l’immobilisme officiel, plus d’issue pour les victimes que l’espoir en une jeunesse militante, pleine de volonté pour changer cette situation. « 475 : When marriage becomes a punishment » est une initiative qui s’inscrit dans ce sens, un travail de Nadir Bouhmouch le réalisateur de « My Makhzen and Me » ainsi  qu’un groupe de jeunes militants derrière le collectif Guerilla Cinema afin de dénoncer le non-respect flagrant des droits de la femme au Maroc, voyant bien que les médias marocains ne s’attardent pas assez, voire jamais, sur le problème. Les cas d’Amina et de Safae sont un peu la goutte qui fait déborder le vase, le signe ultime qu’il est temps de s’activer afin de faire face à ces transgressions. Ce documentaire a donc pour but de s’attaquer aux tabous en levant le voile sur l’article 475, questionnant ses victimes ainsi que certains hauts responsables juridiques.

Pour réaliser leur film documentaire, ces jeunes ont lancé un appel aux dons. Un montant nécessaire de 7000$ est sollicité pour venir à bout de ce noble projet. Dans le lien ci-dessous, vous pourrez découvrir un avant goût de ce que l’équipe espère accomplir, ainsi que son message aux bonnes volontés de la société marocaine, et à toute personne aux convictions humanistes, convaincue que l’absurdité de cette situation ne doit plus perdurer.

Site internet:  http://www.kickstarter.com/projects/article475/475-when-marriage-becomes-punishment

La femme est le pilier de la société, elle est responsable de l’éducation des futures générations, de l’entretien de son foyer, sans oublier que la contribution de la femme travailleuse est aujourd’hui très conséquente. Aidons ces jeunes à rendre sa valeur à la femme marocaine, elle le mérite bien ! Si toute donation n’est pas possible, aidons-les quand même en partagent l’information sur vos murs Facebook, Twitter, en informant vos amis, votre famille… Toute contribution est un pas franchi vers cet objectif.