Djerbahood : Lorsque des street artists décident de donner un second souffle à un petit village tunisien

SETH-PUM-01-site-djerbahood

Initié par Mehdi Ben Cheikh, galeriste parisien à qui l’on doit la fameuse exposition « La Tour Paris 13 », le projet « Djerbahood » est arrivé à attirer l’attention du monde entier sur son histoire et sa portée.

« Djerbahood » c’est un peu comme une aventure qui commence au milieu de nulle part. Au départ, il y’avait Erriadh, un petit village sans vie au cœur de l’île de Djerba, en Tunisie et à ce petit village totalement inconnu, se sont ajoutés des street-artistes venus des quatre coins du globe. Armés de leurs bombes et matériaux, de leur savoir-faire et de leur vision, ces 150 artistes de différentes nationalités se sont amusés à faire raviver ce village oublié et à faire ressortir la beauté de ses ruelles négligées et abandonnées. Pendant tout l’été, les artistes ont travaillé de façon à redonner une chance à cette bourgade de sortir de son anonymat et de renaître sous un nouveau jour.

Converti en véritable galerie en plein air, Erriadh n’a en fin de compte plus rien à envier aux galeries classiques. Riche en formes et en couleurs, le village bénéficie déjà d’une renommée mondiale et vit au gré de ses admirateurs, y compris ses habitants. Ceux-ci, même s’ils ont au début été surpris par l’idée ont aujourd’hui l’air de bien l’apprécier.
Ce projet, qui a un aspect assez évolutif, dans la mesure où les œuvres n’arriveront peut-être pas à être conservées éternellement mais seront améliorées et remplacées avec le temps, garantit en quelques sortes une longévité prometteuse à l’idée initiale et un avenir confortant.

Djerbahood  vient nous rappeler l’absence d’initiatives similaires ici, chez nous au Maroc. En effet, le Festival Remp’Arts d’Azemmour qui est l’une des rares manifestations à encourager le Street Art n’a malheureusement pas eu droit à une quatrième édition, mais espère tout de même revenir en 2015 si ses responsables arrivent à réunir les aides nécessaires. L’autre initiative notable dans ce milieu, reste SBAGHA BAGHA qui a permis aux casablancais de profiter des nombreuses fresques murales réalisées par des artistes marocains et internationaux dans le cadre de L’Boulevard à Casablanca.

SWOON-MONICACANILAO-01-01-site-djerbahood ADDFUEL-03-01-site-djerbahood BELEM-01-01-site-djerbahood

SUNRA-02-01-site-djerbahood 2017

MCITY-07-01-01-site-djerbahood Brooklyn-Street-Art-copyright-Milan-Poyet-ROA-Djerbahood-740-Screen-Shot-2014-08-03-at-8.44 MCITY-08-01-01-site-djerbahood