Découverte: Mustapha le slameur, un Grand Corps Malade Marocain

Le slam, un mot qui nous renvoie toujours à des noms de chanteurs français : Grand Corps Malade, Abd El Malik… Et pour affirmer que le slam, c’est aussi en arabe dialectal, Mustapha lance aujourd’hui même son premier single « Chri Chri » extrait de son premier album « Slam 3likoum ».

C’est cette même ambiance morose et cette impression de colère désespérée qu’on retrouvait chez Grand Corps Malade qu’on rencontre encore cette fois, accompagnée de paroles bien pesées aux sens profonds, scannant la société de consommation que nous devenons. Maîtrisant à un grand niveau l’art du Spoken Word, Mustapha ne laisse pas ses auditeurs indifférents à ses coups de gueule poétiques.

Voici pour vous « Chri Chri » de « Mustapha le slameur » :

Image de prévisualisation YouTube

============================================================

Biographie de Mustapha le slameur

Un artiste hors pair qui met l’eau à la bouche !
S’affranchissant des règles de la rime et de la prose, loin de tout enjeu littéraire, « Le Slam De Mustapha » entreprend un projet de taille et se livre à l’expérience du Spoken Word, pour partager avec le grand public les mots de ses maux, dans une lecture décalée du monde actuel.

Observateur de société, ce jeune slameur mystérieux  fournit une esthétique brute, il s’inspire de son parcours insolite dans les « Drouba » du Maroc, condamne, provoque, reproche et se moque dans une ironie et une satire sans égales, additionnant une puissance sémantique incontestable dans son Slam, qui ne laisse pas l’auditeur indifférent.
La scène du Slam se fait encore rare au Maroc, un avantage qui inscrit « Le Slam de Mustapha » comme précurseur de ce mouvement apparu d’abord aux Etats-Unis et propagé un peu partout dans le monde. L’artiste sort son premier album intitulé « SLAM 3LIKOUM » composé de 12 titres, enregistrés avec des fonds sonores, sound effects, qui nous introduisent dans l’univers du Slameur et produisent dans notre imagination une série de représentations ouvrant le débat sur nos pensées, nos actions… Le plus difficile dans un slam est de rester simple, un art que « Le Slam De Mustapha » maîtrise parfaitement bien dans ses textes et qui nous apprend à s’écouter, à écouter les autres.
En s’interrogeant sur son côté mystérieux, « Le Slam De Mustapha » explique qu’il préfère mettre en avant sa vision et ses pensées que son physique et son look. D’ailleurs, pour se reconnaitre, l’artiste marque ses travaux par la signature de nœud de papillon ! Ainsi « l’idée du slam n’est pas de créer des stars, ni même de glorifier le poète, mais de servir la communauté ». (Wendell Berry) «