Court métrage: « Charrette » d’Amine Afassi

Spécificité des écoles d’architecture et de design, la charrette est l’action de travailler sans relâche sur un projet, nuits et jours, jusqu’à ce qu’il soit achevé, dans une obligation de respecter une « deadline » qui ne doit être dépassé sous aucun prétexte. L’expression viendrait des Beaux-arts de Paris, où les étudiants en architecture devaient transporter eux-même leurs panneaux d’exposition de plans vers la salle des rendus avec des charrettes sur lesquelles ils finissaient en route leurs dessins inachevés.

C’est dans le cadre d’une charrette que le jeune étudiant architecte passionné de photographie et d’imagerie, et réalisateur amateur,  Amine Afassi, choisit de mettre en scène des étudiants de l’ENA (Ecole Nationale d’Architecture).

Marqué par cette tradition, qui peut sembler étrange de prime abord, quand on débarque dans cette formation particulière, mais qui devient rapidement une partie intégrante de la vie d’un étudiant en architecture, le réalisateur nous plonge dans l’univers de la charrette, dans un court métrage qui traite des répercutions du manque de sommeil et de la sollicitation accrue du cerveau lors de ces longues nuits de travail sur le mental. Le film court trace une représentation métaphorique et imagée des délires psychosomatiques d’un jeune étudiant architecte, privé de sommeil pendant trois nuits successives, entrainé dans une course effrénée contre la montre qui fait ressortir en lui son coté le plus obscur.

La particularité de ce court métrage est qu’il a été tourné en « trois charrettes » et a nécessité un coût global de « 0 Dhs ». Il a totalement été réalisé avec les moyens du bord. Une seule caméra a été utilisée, aucun éclairage spécifique, l’action se déroule à l’ENA, et dans les rues de Rabat, et les acteurs sont tous des étudiants architectes qui ont accepté de jouer le jeu et de participer à cette aventure, animés par leur intérêt pour les arts en général, considérant le cinéma comme « une plate forme d’expression mettant toutes sortes d’arts à contribution » nous confie Oumnia Benmansour qui joue dans le film.

On peut émettre quelques réserves sur la qualité du script ou sur le jeu de quelques acteurs, néanmoins, « Charrette » reste une première expérience réussie pour notre jeune réalisateur en herbe, une représentation fidèle d’une partie importante des étudiants de l’ENA, un travail sur l’image extrêmement intéressant, une qualité supérieure de la vidéo et  des effets spéciaux impressionnants compte tenu des moyens utilisés. On peut dire que l’on attend déjà le prochain court métrage d’Amine Afassi. A suivre ?

Visualisez le film ici :

Image de prévisualisation YouTube