Chronique d’un Androïde : This time it’s war

  • Etc 
  • mercredi 11 avril 2012 à 21:03 GMT

Depuis 6 heures, l’Androïde essaie de fermer l’œil pour dormir, mais impossible. Comme le narrateur de Fight Club, cette insomnie m’empêche d’accéder au seuil de l’abêtissement nécessaire pour baver sur l’oreiller du Golden Tulip Farah de Khouribga. Chaque fois que l’Androïde se retrouve dans un hôtel c’est le même refrain : Insomnie…
Séance de télécommande…
Ça fait 2 ans que l’Androïde n’a pas regardé la télévision…
Cette fois, la télécommande marche !

Je regarde toutes les émissions regardables ou pas : une voix-off en Darija sur Medi1 semble s’adresser à des attardés pour commenter une émission stupide où des gens se cassent la gueule.
Il y a toujours des gens qui braillent dans les mêmes concours de chants stupides sur toutes les chaines. Tout le monde veut être chanteur mais personne n’a de chanson. C’est l’ère des perroquets et des sosies.
J’apprends aussi que le seul recyclage qu’on fait au Maroc est celui des séries de merde qu’on traduit en arabe…
Encore une autre émission de chant.
Un ou deux films stupides et faisandés sur MBC2 avec des sous-titrages en arabe.
Ah ! Ils ont commencé à mettre en sourdine tous les gros mots dans les daubes
américaines.
« Clean art » ils disent…

Comment écouter les Wu Tang sans les gros mots ?

Cette manie de la propreté, cette mentalité de femme de ménage, cette vocation d’un monde de techniciens de surface fait des émules. Ça doit être un virus…
Une autre émission de variétés.
Une émission sur la BMDA et sur les droits d’auteurs, j’avais les doigts poisseux après comme si j’avais secoué la main d’un flic, ma langue aussi était pâteuse.

Une impression de Makhzen Reloaded. Le sourire du responsable moustachu de la BMDA ressemblait à une invitation à pisser sur des guitares électriques…

Je me lave les mains au savon et me replante devant la TV.
Une émission sur Claude François…
Les émeutes en Espagne.
Les indignés qui crèvent de gale.

Puis je tombe sur 2M sur une série étrange, très étrange. Il est 5H du Matin, je bave sur l’oreiller mais je n’arrive pas à fermer l’œil.

La série s’appelle Wja3 Trab, des plans en 4/3 de gens aux visages gris qui marchent pendant des plombes, une musique entêtante et un Storytelling passionnant. Je réussi à regarder tout l’épisode et au lieu de m’endormir, ça m’ouvre l’esprit : cet épisode est pas mal.

C’est mieux que le dernier film de l’attendrissant et dissipé Ahmed Boulane…
Mieux que les pseudos séries avec des flics et des mouvements de caméra dans tout les sens, mieux que tous les ersatz de 24h Chrono à la sauce Darija par ceux qui n’ont pas compris que Scarface n’est qu’une adaptation de Richard III.

C’est à la fois moins prétentieux et plus courageux. Une leçon de découpage technique et de parcimonie de mise en scène…

Wja3 Trab est de la bombe. Entre Renoir et Bela Tar. J’apprends que c’est une adaptation de Zola.

Il est 6 heures 30 et l’Androïde comprend qu’il n’y a plus moyen de fermer l’œil, alors il écrit ce texte en hommage à Wja3 Trab, il y a de vrais comédiens, l’équivalent de la ligne claire en terme de mise en scène et même le tour de force de captiver avec si peu
de matière narrative.

Wja3 Trab c’est de la bombe…
La meilleure série marocaine de tout les temps.
Je pose ma tête sur l’oreiller…
Le refrain musical entêtant me berce…
Je souris…
Je m’endors…

Où est-ce que j’étais avant de naitre

Question rhétorique…
Ce n’est pas le moment de ce poser ce type de question.
ZZZZZZZZZZZZZZZZ…
Je laisse un peu de mon ADN sur l’oreiller. On appelle ça baver ou éjaculer.
J’oublie d’enregistrer ce texte.
Dommage…
Mon MAC™ se décharge…
Je ne peux pas récupérer le document pour le partager avec d’autres Androïdes.