La rentrée littéraire, épiphanies en série

Arts

La rentrée littéraire s’affiche et aveugle, seule parmi bien des reprises à enflammer, elle décide non seulement du devenir d’un marché mais également d’âmes en banqueroute. Celles d’écrivains, majoritaires, qui passent à la trappe. Et celles, plus nombreuses encore, de lecteurs assommés par la redondance des simagrées littéraires, de marges énormes, de police d’écriture hypertrophiée,