« Casablanca – ch2o » : La déchéance racontée par Zineb ANDRESS ARRAKI

  •   - Expositions
  • vendredi 11 octobre 2013 à 17:25 GMT

Culture Interfaces, producteur et véritable dénicheur de talents, en collaboration avec la Galerie Shart, reconnue pour son engagement en faveur de la promotion de l’art contemporain nous convient ce soir ( vendredi 11 Octobre 2013) à l’exposition photographique : « Casablanca – ch2o » de Zineb ANDRESS ARRAKI.

zineb

Casablanca, celle qu’on aime, et qu’on adore détester. Casablanca l’hétéroclite, la contrastée, la chaotique, la dérangée. Casablanca et sa déchéance urbanistique.

Voilà ce que Zineb ADRESS ARRAKI a décidé de mettre en scène à travers ces clichés, à la fois sensibles et poignants.

Un regard engagé, sur une ville qui n’est devenue que l’ombre d’elle-même, après avoir été le laboratoire architectural colonial, après avoir conquis Hollywood et Michael Curtiz. Casablanca n’est plus.

L’artiste assistant impuissante à cette frénésie urbanistique : entre constructions et destructions, débris et chantiers le tout dans une hétérogénéité dérangeante; a décidé munie de son objectif de nous ouvrir les yeux sur une réalité que l’on a souvent tendance à accepter sans rechigner, mêlant ainsi ces deux grandes passions à savoir la photographie et l’architecture.

Un petit mot sur l’artiste

 

Zineb Andress Arraki a grandi à Casablanca avant de poursuivre ses études d’architecture à Marseille puis à Paris. A l’Ecole Spéciale d’Architecture, elle rencontre son mentor et professeur Lionel Lemire qui l’initie « à l’observation des irrégularités de la peau du monde », dit-elle. Cette rencontre est le début d’un questionnement qui affinera son positionnement face au monde dans lequel elle vit.

Pour admirer ses oeuvres rendez-vous donc du Vendredi 11 octobre au samedi 9 novembre 2013 à la Galerie Shart (12, rue El Jihani – Casablanca),  l’exposition est ouverte au public.