Bassem Youssef : de l’humour décapant

  • Médias 
  • jeudi 23 mai 2013 à 12:59 GMT

timthumb

Du mouvement révolutionnaire qu’a connu le monde arabe sont nés l’instabilité politique et le chaos mais aussi et surtout une liberté d’expression jusque là impensable. Bassem Youssef, humoriste égyptien au sarcasme caustique, est la parfaite illustration de cette liberté naissante. A 39 ans il bat tous les records d’audience avec son émission satirique  Al Bernameg  sur la chaîne privée CBC. A la manière d’un talk show américain, il prend un malin plaisir à ridiculiser le pouvoir en place et les extrémistes religieux à coups de plaisanteries cinglantes. Pour lui, « Le rire brise la peur (…) C’est l’arme la plus forte pour déconstruire un système oppressif ». 

Rien ne vouait pourtant Bassem Youssef à un tel destin. Issu de la bourgeoisie cairote, il est cardiologue de formation. En 2011 il se joint aux manifestants de la place Tahrir pour soigner les blessés. Galvanisé par la révolution qui secoue son pays, il commence à tourner des vidéos depuis chez lui et les diffuse sur Youtube. Le succès est alors immédiat, en un mois ses vidéos sont visionnées plus de 15 millions de fois. Fort de cette notoriété, il est contacté par la chaîne CBC.

Deux ans plus tard l’humoriste fait son entrée dans le classement du Time des personnalités les plus influentes au monde. Al Bernameg est aujourd’hui un rendez-vous immanquable pour les égyptiens. Chaque vendredi à 23h, tous les regards sont braqués sur l’émission  devenue symbole d’une Egypte libérée.