Ayoub El Machatt nous parle de son nouvel album « Sawamit »

10710889_10202819378460871_4762417222403265678_n

Ayoub El Machatt: “Mon prochain album ‘Sawamit’ pourrait bien être un hommage à la cacophonie”

Avant son concert à Al Akhawayn University, Ayoub El Machatt nous a parlé de son prochain album « Sawamit » ou « Silences » en arabe classique, annoncé pour la rentrée de l’année prochaine. Marketeur, musicien prodige et star Youtube marocaine, connu pour ses vidéos de one-man band, il est actuellement en phase de production de son tout premier opus, une expérience unique pour lui. En levant les yeux de son téléphone, Ayoub réduit son player musique qui affichait la chanson Tick Tock des Vaughan Brothers. Dans cette chanson mythique  Ray chante “the sick, the hungry had smiles on their faces”, et  le jeune artiste lui rend hommage  dans son prochain album, lequel comprendra des odes à l’espoir et à l’amitié, même si se voulant instrumental en grande partie . Son album est inspiré du jazz et de musiques instrumentales et sera selon lui «très déjanté et farfelu». Au contraire de ce que le titre de l’album indique, le jeune musicien nous annonce sur un ton mystérieux que l’album contiendra «des sons peut-être pas aussi silencieux que ça, mon album comportera des surprises en matière de bruit et de cacophonie.» Composé, joué et produit par lui-même, Ayoub a le soutien de ses amis, sa famille et quelques institutions culturelles telles que l’Institut Français et l’EAC L’Boulevart.

Image de prévisualisation YouTube

«La célébrité peut être importante pour certains mais la création pure et réfléchie est ce qui donne la notoriété aux artistes »

Grand autodidacte qu’il est, il paraît vouloir rester fidèle à son premier crush musical, les Nass El Ghiwane. « Ça a commencé au collège, j’ai joué Allah Ya Moulana en cours de musique même avant de connaître ce que c’était, et depuis ils sont devenus mes idoles». Influencé aussi par le Chicago blues, la musique Andalouse et l’Aïta (style populaire marocain) mais en même temps préférant ne pas mettre de tag sur sa musique, il se déclare amoureux de la musique et pas de son commerce. Ayoub respecte et admire les artistes qui ne se conforment pas aux standards et aux normes et qui se frayent leurs propres sentiers pas forcément tracés devant eux. En fait, lui-même aime la musique un peu aussi à cause de son amour du risque et du nouveau. Dans dix ans, il se voit encore en train de faire ce qu’il aime en jouant du bon son et en voyageant à travers le monde, aucune allusion à la célébrité car pour lui « la célébrité peut être importante pour certains mais la création pure et réfléchie est ce qui donne la notoriété aux artistes ».

Brassage de styles 

Adepte des musiques du monde, il décrit ce qu’il produit comme étant un brassage de styles, mixant la musique Latino au Chaabi marocain et y ajoutant des touches jazzy. Il est actuellement sollicité partout au Maroc pour des concerts où il se produit en compagnie de son groupe. Il définit « Ayoub Machatt and Friends » comme une expérience de scène, groupe à composition variable, formé d’amis musiciens, de personnes avec qui il a joué et jammé en soirée ou qu’il a rencontré en concert. Il dit ne pas penser à avoir une formation stable vu qu’il s’intéresse à un style différent de concert en concert.

Image de prévisualisation YouTube