Artizappe : Mamma Chef, le Top Chef à la marocaine

  • Médias 
  • mercredi 24 juillet 2013 à 19:20 GMT

mama-chef

Durant le mois sacré de Ramadan, les chaines marocaines sont sans merci les unes pour les autres. Toutes se battent pour aguicher les téléspectateurs et obtenir ainsi le sésame suprême : un taux d’audience record. Après avoir redoublé de rigueur et de créativité pour nous servir des sitcoms débitant toujours les mêmes histoires mais dans un décor différent, nos médias marocains se lancent dans les adaptations de programmes culinaires. Après  » Achnou Fel Gamila » diffusé sur Medi1Tv lors du ramadan dernier, c’est au tour de 2M de lancer son programme de télé-réalité culinaire.

En partenariat avec Coca-Cola et Public Production, et pour un total de cinq primes, 2M diffuse depuis le début du Ramadan sur vos petits écrans MAMMA Chef chaque mercredi à 22h35 qui est  l’aboutissement de la caravane « Wajabate Assaada » qui a sillonné le Maroc ces trois derniers mois, sélectionnant pour vous le must du must des mamans cordon-bleu. ( quoique, tout le monde sait que c’est ma maman qui est la meilleure de toutes ).

MAMMA chef donc un concept 100 pour cent marocain ?

Que nenni MAMMA Chef est un concept qui nous vient d’outre mer, du coté franco-belge de l’Europe. Calqué plus ou moins sur l’émission TOP Chef, 2M nous livre encore une fois une émission française à la sauce marocaine, littéralement.

Hormis un présentateur qui a manifestement le don de plomber l’atmosphère et de stresser les candidates déjà fébriles, le jury est au nombre de trois. En effet, les plats concoctés -on l’espère- avec beaucoup d’amour des 30 mamans marocaines sélectionnées sont soumis aux papilles gustatives de trois experts dans le domaine de la gastronomie.

67739_370028603124104_1544648995_n

A la tête du trio, l’on nomme Meryem Tahiri, Cyril Lignac nationale qui selon ses dires a sillonné le trois continents à savoir le continent américain, européen et asiatique ce qui justifie sa place d’experte culinaire et de chef dans l’émission. A ses cotés, l’on retrouve Madame Saadia Barakat qui a travaillé  dans les cuisines de bon nombre de diplomates et de consuls marocains et étrangers ce qui laisse supposer une grande expérience dans le domaine de la cuisine. Afin de compléter le Jury, Mamma chef a fait appel à un troisième membre, masculin cette fois-ci : Hicham El Khaldaoui. Ce dernier est responsable à la tête du département commercial d’un grand groupe hôtelier étranger établi au Maroc et se distingue lui aussi par une expérience d’une dizaine d’années dans le domaine.

Venons en aux règles du jeu qui sont relativement simples. Les cinq mamans sélectionnées concoctent un plat adulé par leurs familles respectives en une heure top chrono. Durant ce temps, Meryem, Saadia et Hicham font le tour des candidates pour s’enquérir du bon déroulement des opérations. Des mamans stressées mais déterminées pour la plupart s’affairent à cuisiner leur spécialités. Dans un immense plateau télé et derrière des espaces-cuisines aménagés spécialement à cet effet, toutes  râpent, émincent et mijotent dans l’unique but de satisfaire le jury et d’être parmi les trois candidates sélectionnées à la fin du prime.

Image de prévisualisation YouTube

A la fin du temps imparti, et après une capsule culinaire lancée vers la moitié de l’émission, animé par le chef Meryem Tahiri nous présentant des recettes décalés et facile à faire ( je pense à la recette du couscous aux sardines et à la pastèque), le jury pars vers les participantes afin de gouter à leurs plats. Les remarques fusent, toutes semblent empreinte d’objectivité, mais au fond, comment peut-on en être sûrs?

Bilan : Je m’apprête à faire ma mauvaise langue en énumérant les différents points faibles de l’émission à savoir le manque de suspens, l’ambiance un peu trop plate ce qui met en exergue le -mauvais- coté amateur de la chose. Ceci dit, ma maman avec qui j’ai visionné l’émission n’en tari pas d’éloges. Elle n’a pas manqué de souligner le coté créatif et ludique du programme tout en  donnant un petit bonus aux plats originaux de Meryem Tahiri, plats qu’elle n’essaiera jamais bien entendu mais qu’elle gardera précieusement dans son petit carnet à recettes.

Note : 4.5/10