Alerte : Leila Slimani remporte le prix Goncourt

  • Livre 
  • jeudi 3 novembre 2016 à 12:14 GMT

chanson_douce

Le prix Goncourt, le plus prestigieux prix littéraire francophone, a été décerné jeudi à la Franco-Marocaine Leïla Slimani, 35 ans, pour « Chanson Douce » (Gallimard), a annoncé le jury. Le prix Renaudot a pour sa part été attribué à la romancière et dramaturge Yasmina Reza pour « Babylone » (Flammarion).

« Chanson douce », raconte l’assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice. C’est d’ores et déjà un succès de librairie. Deuxième roman de l’écrivain, née au Maroc il y a 35 ans, cet ouvrage se dévore comme un thriller mais peut aussi se lire comme un livre implacable sur les rapports de domination et la misère sociale.

« Le bébé est mort », c’est ainsi que commence le livre de la romancière née à Rabat.  Le bébé a été assassiné par sa nourrice, Louise, une « perle », dévouée, discrète et volontaire, le genre de nounou que tous les parents recherchent. Le bébé est mort et sa soeur, grièvement blessée après s’être « battue comme un fauve », ne va pas tarder à succomber. Leïla Slimani va remonter le cours du temps et tirer un à un les fils de la tragédie.

Le prix Goncourt est une véritable consécration pour les auteurs récompensés. La moyenne des ventes  d’un prix Goncourt dépasse les 345.000 exemplaires. Chanson Douce est le deuxième roman de  Leïla Slimani, deux ans après Dans le jardin de l’ogre (Gallimard).  C’est la douzième écrivaine à recevoir le prix Goncourt.

Artisthick (avec l’AFP)