A Rome, Othman Naciri présente son dernier court métrage « Ailleurs »

Crédit photo : Rhita Damdami

Crédit photo : Rhita Damdami

Avec Ailleurs, Othman Naciri  a réussi à illustrer, efficacement, la question du conflit du Sahara dans un court métrage saisissant.

Après un premier long-métrage remarqué «Les hommes ne reviennent jamais», Othman Naciri se tourne cette fois-ci vers le court métrage.

Le film raconte l’histoire de Salem, un vieux nomade ancien militant du Polisario qui, après avoir perdu toute sa famille dans les camps de Tindouf a décidé de revenir finir sa vie près de Laayoune dans le Sahara marocain, la terre qui l’a vu grandir et qu’il n’a plus revu depuis plus de quarante ans. Chargé de regrets, mais également d’espoirs, il entreprend ce voyage seul à pied à travers le désert qu’il connait bien. Il croise sur sa route, un sénégalais sans papier qui cherche à rejoindre sa famille récemment régularisée à Casablanca. Sans se juger, les deux hommes apprendront à mieux se connaitre, et se découvriront à travers leurs peurs, leurs doutes, leurs chagrins et leurs rêves. Depuis ce no man’s land, une étrange amitié naitra entre ces deux passagers du vent, qui ont en tête, chacun son propre Maroc, souvent imaginaire, parfois nostalgique, magique, grand et beau, onirique et hors du temps.

Crédit photo : Hamza Gounin

Le film sera présenté pour la première fois à Rome au festival MEDFILM qui se tient du 4 au 12 novembre 2016, avant une diffusion sur TV5 Monde qui est l’un des co-producteurs du film.

Image de prévisualisation YouTube