6ème Edition des Rencontres Internationales de la Photo de Fès

  • Arts  - Photo
  • mardi 11 décembre 2012 à 12:26 GMT

Chaque année l’Institut Français de Fès organise les « Rencontres Internationales de la  Photographie de Fès », qui en est cette année  à sa sixième édition, et qui se tiendra du 8 jusqu’au 30 décembre.

Si le succès international de la photographie devait attester d’une chose, ce serait certainement d’un besoin intrinsèque à l’être humain de garder une trace tangible de son vécu. Mortels que nous sommes, cette discipline nous permet de nous consoler avec un semblant d’immortalité picturale. Au Maroc aussi, cette discipline tend à se démocratiser. De plus en plus d’amateurs essaient de s’y adonner avec plus ou moins de rigueur et de sérieux. Des clubs naissent un peu partout dans les différentes villes du pays. A Fès, notamment, la photographie commence à prendre une certaine importance. En atteste la naissance de clubs qui organisent diverses activités tout au long de l’année, comme ALIF Photography Club. C’est en suivant cette logique que la Rencontre Internationale de la Photographie de Fès est revenue cette année avec un programme qui a le mérite d’être ambitieux et prometteur. Durant un peu plus de trois semaines, la ville aura son lot d’activités photographiques : expositions, projections, ateliers, tables rondes et concours sont au programme.

Quatre expositions principales sont présentées dans les principales galeries de la ville de Fès. La galerie de l’Institut Français, la galerie Kacimi, le musée Batha accueillent respectivement les travaux de Scarlett Coten, de Jean-Christophe Ballot et de Megumi Mastubara. La médina de Fès, elle, est l’insolite galerie du photographe Marocain Omar Chennafi. Son projet « Fès l’Invisible » tente de faire découvrir ce qui se cache derrière les murs et les portes de la médina, en affichant sur eux ce qui se trouve juste derrière. La photographie fait office, dans ce projet là, d’une sorte de portail entre deux mondes, qui vise à montrer le contraste et le paradoxe de la médina, dont l’aspect délabré et négligé cache parfois certains joyaux architecturaux.

Voici un petit récapitulatif du programme :

Expositions :

  • – « Inside-Out-Project » ; Portraits pris par différents amateurs ; Place Batha, du 8 au 31 décembre.
  • – « Mectoub » ; Scarlett Coten ; Institut français de Fès, du 8 au 31 décembre.
  • – « Esquisses Orientales » ; Jean-Christophe Ballot ; Galerie Kacimi, du 8 au 31 décembre.
  • – « Une Chambre Rouge » ; Megumi Matsubara ; Musée Batha, du 8 au 31 décembre.
  • – « Fès l’Invisible » ; Omar Chennafi ; Medina de Fès, du 8 au 31 décembre.
Vidéos :
  • – Collection de la Maison Européenne de la Photographie, Complexe Culturel Sidi Mohammed Ben Youssef, Galerie du Jardin des Biehn, Musée Batha et Galerie Kacimi ; du 8 au 31 décembre.
Photo Stream :
  • – Projections Photos ; Bab Boujloud le 16 décembre à 18h et Place Batha le 23 décembre à 18h.
Rencontre autour du portrait :
  • – Scarlett Coten et Jeanne Mercier ; Médiathèque de l’institut français, le 11 décembre à 17h30.
La médina de Fès sous le regard de ses enfants :
  • – Rallye Photo ; Coordonné par Omar Chennafi ; Dar Batha, le 16 décembre à 14h ; contact : rallyphotofez@gmail.com.
Ateliers de Photographie :
  • – Initiation à la photographie ; Omar Chennafi et Anass El Issmaeli.
Pour avoir le programme détaillé, veuillez cliquer ICI.